KCNK3

gène de l'espèce Homo sapiens

KCNK3 (« Potassium channel subfamily K member 3 ») est une protéine formant un canal potassique à deux pores. Son autre nom est le TASK-1. Elle est codée par le gène KCNK3 situé sur le chromosome 2 humain.

RôlesModifier

Elle est présente dans les cellules musculaires lisses des artères pulmonaires où elle est sensible à l'hypoxie (manque d'oxygène) et interviendrait dans le tonus musculaire[1].

Elle interviendrait dans la vasoconstriction induite par l'endothéline-1[2].

Cible médicaleModifier

Elle est activée par certains anesthésiques gazeux comme l'halothane ou l'isoflurane[3].

Elle est stimulée par le tréprostinil et serait le mécanisme de son activité vasodilatatrice[1].

En médecineModifier

Plusieurs mutations ont été décrites, entraînant la formation d'une protéine non fonctionnelle. Ces mutations peuvent être responsable d'une hypertension artérielle pulmonaire[4] dont la transmission est de type autosomique dominante à pénétrance variable[5].

Même en l'absence d'hypertension artérielle pulmonaire, l'expression du gène est réduite dans les cellules musculaires des artères pulmonaires, favorisant la vasoconstriction, l'inflammation et la prolifération de ces cellules[6].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Olschewski A, Li Y, Tang B. et al., « Impact of TASK-1 in human pulmonary artery smooth muscle cells », Circ Res., no 98,‎ , p. 1072-1080 (lire en ligne)
  2. (en) Tang B, Li Y, Nagaraj C. et al., « Endothelin-1 inhibits background two-pore domain channel TASK-1 in primary human pulmonary artery smooth muscle cells », Am J Respir Cell Mol Biol., no 41,‎ , p. 476-483 (lire en ligne)
  3. (en) Patel AJ, Honore E, Lesage F, Fink M, Romey G, Lazdunski M., « Inhalational anesthetics activate two-pore-domain background K+ channels », Nat Neurosci., no 2,‎ , p. 422-426 (lire en ligne)
  4. (en) Ma L, Roman-Campos D, Austin ED. et al., « A novel channelopathy in pulmonary arterial hypertension », N Engl J Med., no 369,‎ , p. 351-361 (résumé)
  5. Girerd B, Perros F, Antigny F, Humbert M, Montani D, KCNK3: new gene target for pulmonary hypertension?, Expert Rev Respir Med, 2014;8:385–387
  6. Antigny F, Hautefort A, Meloche J et al. Potassium channel subfamily K Member 3 (KCNK3) contributes to the development of pulmonary arterial hypertension, Circulation, 2016;133:1371-1385