Ouvrir le menu principal

Julius Maada Bio
Illustration.
Julius Maada Bio en mai 2018.
Fonctions
Président de la République de Sierra Leone
En fonction depuis le
(1 an, 2 mois et 10 jours)
Élection 31 mars 2018
Vice-président Mohamed Juldeh Jalloh
Chef du gouvernement David J. Francis
(ministre en chef)
Prédécesseur Ernest Bai Koroma
Président du Conseil suprême d'État de la République de Sierra Leone
(chef de l'État)

(2 mois et 12 jours)
Vice-président Komba Mondeh
Chef du gouvernement Akim A. Gibril
(chef du Conseil des secrétaires d'État)
Prédécesseur Valentine Strasser
Successeur Ahmad Tejan Kabbah (président de la République)
Biographie
Nom de naissance Julius Maada Wonie Bio
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Tihun (Sierra Leone)
Nationalité sierra-léonaise
Parti politique Parti du peuple de Sierra Leone
Conjoint Fatima Jabbie
Diplômé de American University
Profession Militaire , Politicien

Julius Maada Bio
Présidents de la République de Sierra Leone

Le général Julius Maada Bio, né le à Tihun, est un ancien militaire et homme d'État sierra-léonais. Brièvement chef de l'État en 1996, il est élu président de la République le .

Sommaire

BiographieModifier

Né le dans le village de Tihun, dans la province de Bonthe (sud-ouest), Julius Maada Bio est un des 35 enfants d'un chef traditionnel de l'ethnie mende, Charlie Bio II. Il a fait ses études primaires dans des écoles catholiques, puis secondaires dans un lycée public à Bo, la principale ville de la région. Il intègre ensuite l'Académie militaire de Sierra Leone, dont il sort avec le grade de sous-lieutenant en 1987, à l'âge de 22 ans. En 1990, il est envoyé au Liberia voisin, où la guerre civile vient d'éclater, comme membre de la force de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cedeao), l'Ecomog[1].

Il est rappelé en Sierra Leone un an plus tard pour combattre les rebelles du Revolutionary United Front (RUF)[2]. En 1992, il fait partie d'un groupe de jeunes soldats emmenés par le capitaine Valentine Strasser, alors âgé de 25 ans, qui ont renversé le régime répressif de Joseph Momoh, accusé d'avoir créé les conditions qui ont plongé le pays dans la guerre civile (1991-2002)[3]. Par la suite, Julius Maada Bio présentera ses excuses pour l'exécution d'une vingtaine de personnes lors de ce coup d'État[1].

Au début de l'année 1996, alors que les divisions s'amplifient au sein de la junte au pouvoir, dont il est le numéro deux, il renverse Valentine Strasser. Mais il rétablit rapidement le multipartisme et accepte finalement de remettre le pouvoir, en mars 1996, au président fraîchement élu, Ahmad Tejan Kabbah. Une courte période à la tête du pays, pendant laquelle Samura Kamara l'accuse d'avoir détourné 18 millions de dollars[1].

Julius Maada Bio part ensuite à l'étranger parfaire ses études, notamment aux États-Unis[4] où il décroche un diplôme en relations internationales. Il se lance en politique en 2005 au sein du SLPP, dont il devient rapidement la figure de proue[1].

Candidature aux élections présidentiellesModifier

De retour en Sierra Leone, il est candidat à l'élection présidentielle de 2012 où il obtient 37,4 % des voix, derrière le président sortant Ernest Bai Koroma, réélu avec 58,7 % des suffrages.

Six ans plus tard, il est de nouveau candidat pour le Parti du peuple de Sierra Leone à l'élection présidentielle de 2018 qu'il remporte avec 51,8 % face au représentant du Congrès de tout le peuple, Samura Kamara[5].

Président de la RépubliqueModifier

Le , il est déclaré élu et prête serment le jour même, malgré la contestation des résultats par son rival[6].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier