Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Julien.
Le martyre de saint Julien, d'après le Ménologe de Basile II.

Julien d'Émèse, aussi appelé Élian de Homs (en arabe : إليان الحمصي), fut un saint guérisseur né à Émèse (Homs), en Syrie, et qui fut tué vers 284 pour avoir refusé de renoncer au christianisme, devenant de ce fait un martyr[1].

Il est probable que ses reliques reposent dans le sarcophage situé dans la petite chapelle à la droite de la crypte principale de l'église Saint-Élian de Homs[2][a]. Avant sa destruction par l'État islamique en 2015[4], le monastère de Mar Elian, fondé au Ve siècle[4], vénérait sa mémoire en Syrie.

Sommaire

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L'église est dite avoir été fondée à l'emplacement de son martyre[3].

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Andrew Beattie et Timothy Pepper, The Rough Guide to Syria, Rough Guides, (lire en ligne).
  • « L'Etat islamique s'est acharné sur un monastère symbole de coexistence », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • (de) Guntram Koch, « Sarkophage des 5. und 6. Jahrhunderts im Osten des Römischen Reiches », dans Studi di antichità cristiana, (lire en ligne).
  • (en) Ivan Mannheim, Syria & Lebanon Handbook, Footprint, (lire en ligne).
  • Virgil Cândea, Icônes grecques, melkites, russes : collection Abou Adal, Genève (Albert Skira) et Beyrouth (Art et Patrimoine), (lire en ligne).

Sur les autres projets Wikimedia :