Juan González de Mendoza

Juan González de Mendoza (né à Torrecilla en Cameros en 1545, mort le ) est un prêtre espagnol, auteur de la première description de la Chine depuis le Livre des Merveilles de Marco Polo.

Juan González de Mendoza
Fonctions
Évêque de Popayan (d)
Diocèse de Popayan (d)
depuis le
Juan de La Roca (d)
Ambrosio Vallejo Mejía (d)
Évêque de San Cristóbal de las Casas (d)
Diocèse de San Cristóbal de las Casas (en)
depuis le
Lucas Duran (d)
Juan Tomás de Blanes (d)
Évêque catholique
depuis le
Évêque de Lipari (d)
Diocèse de Lipari (en)
-
Martín Acuña (en)
Alfonso Vidal (d)
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Consécrateurs
Filippo Spinola, Cristóbal Robuster y Senmanat (d), Lorenzo Celsi (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Il s'engagea d'abord dans l'armée mais démissionna au bout d'un an pour entrer dans l'ordre des Augustins. En 1580 le roi d'Espagne Philippe II l'envoya comme ambassadeur en Chine mais son voyage s'arrêta dans la vice-royauté du Mexique où trois années durant, attendant l'autorisation du vice-roi pour continuer son voyage, il compila toutes sortes d'informations sur la politique, le commerce et les coutumes du pays. Son ouvrage intitulé « Histoire des faits mémorables, des rites et coutumes du grand royaume de Chine » (Historia de las cosas más notables, ritos y costumbres del gran reyno de la China), publié d'abord à Rome en 1585 puis à Madrid en 1586, dans une édition revue et corrigée par l'auteur lui-même, est une compilation des informations contenues dans d'autres livres et manuscrits, essentiellement espagnols et portugais[1]. L'ouvrage, traduit en français, latin, allemand, italien, anglais, néerlandais, devient un best-seller chez tous les lettrés d'Europe. Par la suite, il passa deux années en Nouvelle Espagne avant de retourner en Espagne. Les derniers années de sa vie, il exerça la charge d'archevêque des Îles Lipari, du Chiapas et de Popayán, où il mourut 1617.

ŒuvreModifier

L'édition en anglais du livre de Juan Gonzalez de Mendoza a été réimprimée par the Hakluyt Society au XIXe siècle sous le titre :

  • Robert Parke (trad.); G.T. Staunton (éd.) (1853–1854). « The History of the Great and Mighty Kingdom of China and the Situation Thereof : Compiled by J. Gonzalez de Mendoza, and Now Reprinted from the Early Translation of R. Parke » (Hakluyt Society; 1st Series, n° 14). Londres: Hakluyt Society.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. (es) Diego Sola Garcia, La formación de un paradigma de Oriente en la Europa moderna: la Historia del Gran Reino de la China de Juan González de Mendoza, thèse soutenue à l'université de Barcelone en 2015