Ouvrir le menu principal

Journée mondiale des malades

La Journée mondiale des malades est une fête de l'Église Catholique Romaine qui a été instituée le 13 mai 1992 par le pape Jean-Paul II.

Depuis 1993, elle est célébrée chaque année le 11 février en hommage à Notre-Dame-de-Lourdes, pour les croyants qui cherchent « un temps spécial de prière et de partage pour la souffrance »[1].

Le pape Jean-Paul II a été diagnostiqué de la Maladie de Parkinson en 1991, une maladie qui fut révélée plus tard, et il est significatif qu'il ait décidé d'une journée mondiale de la maladie seulement une année après[2]. Le Pape a écrit un grand texte sur la souffrance ; il croyait qu'elle constituait une voie pour la salut et la rédemption à travers le Christ, comme il l'indique dans une lettre apostolique[3].

La fête à Lourdes a été choisie car les pèlerins et les visiteurs de Lourdes sont supposés pouvoir être guéris par les intercessions de la Vierge. La pape a choisi également le sanctuaire de Harissa au Liban.

En 2005, la Journée mondiale de la maladie a une signification particulière l'année où Jean-Paul II est mort de sepsis.

En 2013, Benoît XVI annonce sa démission pendant cette journée de célébration en invoquant sa santé déclinante.

RéférencesModifier