Ouvrir le menu principal
Joseph Tirou
Fonctions
Bourgmestre de Charleroi
-
Sénateur
-
Bourgmestre de Charleroi
-
Adolphe Boland (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
CharleroiVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Charleroi-Tirou et Pinkers.jpg
Joseph Tirou et Octave Pinkers, plaque commémorative placée sur la façade du Palais des Expositions de Charleroi.

Joseph-Léopold-Ghislain Tirou, (Jumet, - Charleroi, ), était un homme politique belge et un militant wallon, membre du Parti libéral.

BiographieModifier

Issu d'une famille de commerçants originaires de Mons et venus s'installer au début du XIXe siècle dans la région de Charleroi. À 22 ans, Joseph Tirou repris le commerce (un magasin de tabac) de son père décédé. Il fut échevin des finances à la ville de Charleroi durant le mayorat d'Émile Buisset puis bourgmestre de Charleroi.

Sous son mayorat, il dota Charleroi d'infrastructures modernes en vue d'améliorer la qualité de vie de ses habitants. Le bassin de natation à la Broucheterre, le conservatoire de musique, l'hôtel de Ville, le Palais des Expositions, le Palais des Beaux-Arts, le remblaiement de l'ancienne Sambre...

Il fut sénateur de 1939 à 1946. Il siégea à l'Assemblée wallonne de 1927 à 1940, fut membre du comité du Congrès national wallon et accueillit la seconde session de celui-ci dans la ville qu'il dirigeait en la faisant pavoiser aux couleurs de la Wallonie en 1946.

Joseph Tirou siégea également comme sénateur, de 1939 à 1946, mais il préférait gérer les affaires de sa ville, en améliorant sans cesse la qualité de vie de ses habitants, en modifiant le paysage, en bâtissant de nouveaux bâtiments, en supprimant d'anciens chancres hérités du passé.

Jusqu'à sa mort, Joseph Tirou s'est consacré à sa ville, et lorsqu'il décède le 18 juin 1952, toujours mayeur de la Ville, Charleroi perd l'un de ses plus grands bourgmestres.

Carrière politiqueModifier

Niveau localModifier

  • Conseiller communal de 1911 à 1921.
  • Échevin des Finances de Charleroi de 1921 à 1925.
  • Bourgmestre de Charleroi 1925 à 1952.

Niveau nationalModifier

  • Sénateur de 1939 à 1946.

NotoriétéModifier

Le nom de Joseph Tirou a été attribué à un boulevard tracé sur le lit remblayé de la Sambre, inauguré le .

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier