Ouvrir le menu principal

Joseph Sauveur

mathématicien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sauveur.

Joseph Sauveur (né à La Flèche le et mort à Paris le ) est un physicien français, fondateur de l'acoustique musicale et inventeur du terme[1].

Né muet, il le resta jusqu'à l'âge de 7 ans (la légende dit qu'il était sourd)[1]. Il devint professeur de mathématiques au Collège de France en 1686, puis fut élu à l'Académie des Sciences en 1696.

Sommaire

TravauxModifier

Ses travaux en acoustique poursuivent les recherches de René Descartes et du père Marin Mersenne ; ils inspirent après lui Jean-Philippe Rameau, le père de l'harmonie classique qui y trouve les fondements de sa théorie[2].

Sauveur a notamment étudié les ondes stationnaires, mises en évidence sur une corde vibrante par de légers cavaliers en papier demeurant immobiles à l'endroit des nœuds. Il a utilisé le phénomène de battement pour déterminer de proche en proche la fréquence des sons musicaux, établissant une gradation absolue des sons fondée sur leur fréquence. Il s'est ensuite appliqué à définir la notion de tempérament musical.

ÉcritsModifier

  • Sur la détermination d’un son fixe. in: Histoire de l'Académie Royale des sciences 1700
  • Principes d'acoustique et de musique, ou système général des intervalles des sons. in: Mémoires de l'Académie Royale des sciences 1701 ici
  • Application des sons harmoniques à la composition des jeux d'orgues. in: Mémoires... 1702
  • Méthode générale pour former des systèmes tempéré de musique, et du choix de celui qu'on doit suivre. in: Mémoires... 1707
  • Table générale des systèmes tempérés de musique. in: Mémoires... 1711
  • Rapports des sons des cordes d'instruments de musique, aux flêches des cordes; et nouvelles déterminations de sons fixes. in: Mémoires... 1713

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a et b Jacques Chailley, Expliquer l'harmonie ?, Editions Rencontre, 1967 (ISBN 2-7384-3964-0), Edition L'Harmattan, collection Les Introuvables, 2006, p. 46
  2. Cf. Brigitte Van Wymeersch, Descartes et l'évolution de l'esthétique musicale, Sprimont (Belgique), Mardaga, (ISBN 2870096968), « Les cartésiens et l'esthétique de Descartes », p. 153.

SourcesModifier