Ouvrir le menu principal

Joseph Palmer Frizell

ingénieur hydraulicien
Joseph Palmer Frizell
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
DorchesterVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction
plan en coupe d'une trompe
Brevet de Joseph Palmer Frizell inventant la trompe hydraulique pour produire de l’air comprimé.

Joseph Palmer Frizell (1832-1910) est un hydraulicien autodidacte américain, connu pour avoir, en 1898, indépendamment dérivé les équations fondamentales afin de décrire la vitesse d'une onde de choc (équations du coup de bélier)[1], ainsi que pour son livre Water-Power[2] publié en 1901 et qui a été alors le premier ouvrage pratique traitant de l'hydraulique aux États-Unis[3]. Ce livre a été un jalon remarquable dans la maîtrise des connaissances hydrauliques, comme Schutze le résume : « En tant qu'ingénieur hydraulicien, Frizell était une éminence, et son livre, Water-Power, comblait un besoin indiscutable dans la technologie de cette époque[4]. »

Sommaire

BiographieModifier

Après avoir suivi une scolarité élémentaire, Joseph Palmer Frizell s'initie seul aux mathématiques et à l'ingénierie. Il est embauché 1850 dans une filature cotonnière à Manchester puis, en 1854, il y devient l'assistant de l'ingénieur municipal. À partir de 1856, il est assistant ingénieur des propriétaires des canaux et écluses du Merrimack, sous les ordres de James Bichens Francis, alors le plus expert des ingénieurs hydrauliciens des États-Unis. Francis, qui venait de finir et publier The Lowell Hydraulic Experiments, est en train de poursuivre ses recherches et c'est sous sa tutelle que Frizell travaille, de 1857 à 1861, puis de 1866 à 1867. Dans l'intervalle, la Guerre de Sécession éclate, et Frizell sert en tant qu'assistant ingénieur en génie civil pour l'Union, qui l'affecte aux fortifications de la Côte du Golfe[3].

Frizell travaille ensuite, de 1870 à 1878, en tant que consultant en ingénierie à Boston et, en parallèle, brevette une trompe hydraulique capable de comprimer l'air. Il retourne ensuite à l'ouest pour être employé comme assistant ingénieur en génie civil pour le compte de l'US Engineers Department, et s'implique dans les études sur le potentiel hydraulique du Mississippi. De 1890 à 1892, il est ingénieur en chef des travaux publics d'Austin, puis retourne à Boston. En 1901, il publie le résultat de ses recherches dans Water-Power, qui est le premier ouvrage pratique sur ce sujet publié aux États-Unis. Il se met en retraite de son travail de consultant en 1903 et s'installe alors Dorchester, mais continue de contribuer à plusieurs publications dans ce domaine. Il est considéré comme l'un des fondateurs de l'ingénierie hydraulique américaine, essentiellement autodidacte et maîtrisant tous les aspects théoriques et pratiques liés à son art[3].

Publications et œuvresModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Joseph Palmer Frizell, « Pressures resulting from changes of velocity of water in pipes. Paper 819 presented 6 October 1897. », Transactions of the ASCE, vol. 39,‎ , p. 1–18
  2. (en) Joseph Palmer Frizell, Water-power, an outline of the development and application of the energy of flowing water, New York, J. Wiley & sons, (lire en ligne)
  3. a b et c (en) Willi H. Hager, Hydraulicians in the USA 1800-2000 : A biographical dictionary of leaders in hydraulic engineering and fluid mechanics, Londres, CRC Press, (ISBN 9781315680125, OCLC 933441891, lire en ligne), p. 2058
  4. (en) Leroy E. Schultze, Hydraulic Air Compressors : Circular 7683, United States Department of Interior, (lire en ligne), p. 1

Articles connexesModifier