Ouvrir le menu principal

Joseph Klifa

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Klifa.

Joseph Klifa
Illustration.
Fonctions
Maire de Mulhouse

(8 ans, 2 mois et 12 jours)
Élection 13 mars 1983
Prédécesseur Émile Muller
Successeur Jean-Marie Bockel
Député du Haut-Rhin

(2 ans, 1 mois et 28 jours)
Député de la 5e circonscription du Haut-Rhin

(4 ans et 24 jours)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Mascara
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Mulhouse
Parti politique PSD/UDF

Joseph Klifa, né le à Mascara (Algérie) et mort le à Mulhouse[1], est un homme politique français, ancien membre du PSD et de l'UDF. Il fut un des artisans de la création technopôle de la Mer Rouge, destiné à compenser la désindustrialisation de Mulhouse dont il fut maire.

Sommaire

BiographieModifier

Né en Algérie, Joseph Klifa s'installe en Alsace dans les années 1950. En 1965, il est élu conseiller municipal sur la liste d'Émile Muller (SFIO) dont il devient l'adjoint en 1971. En 1981, Émile Muller, qui souffre de problèmes de santé (tout comme son « dauphin » initial, le CDS André Erbland), décide de démissionner en désignant Klifa, qui a suivi son évolution politique centriste (de la Gauche non communiste à l'UDF, en passant par le PSD). Cette passation de pouvoir suscite l'opposition d'une partie des colistiers de Muller, menée par le docteur Alphonse Kienzler.

Réélu en 1983, il est battu par Jean-Marie Bockel (PS) en 1989. Comptant reprendre la mairie en 1995, il échoue cependant à arriver en tête du premier tour et choisit de fusionner (en position non éligible) avec la liste Bockel, constituant ainsi un « front républicain ». Cette alliance, qui consiste plutôt en un désistement de l'ancien maire, empêche une triangulaire qui aurait pu permettre à la liste d'extrême-droite de Gérard Freulet (FN) de gagner au second tour du scrutin[2].

Parmi les réalisations municipales de Joseph Klifa :

  • le technopôle de la Mer Rouge, destiné à compenser la désindustrialisation de Mulhouse ;
  • la piétonisation de la rue du Sauvage et la création d'une ZAC, la cour des Maréchaux ;
  • la patinoire et la piscine olympique de l'Illberg.

De 2004 à 2008, il a été président du Football Club de Mulhouse, club qui jouait en première division sous son mandat municipal (notamment grâce à de lourdes dépenses dénoncées par l'opposition de l'époque).

Il habitait à Eschentzwiller dans le Haut-Rhin.

Mandats politiques nationauxModifier

Mandats politiques locauxModifier

RéférencesModifier

  1. Dominique Bannwarth, Mulhouse : l'ancien maire et député Joseph Klifa est décédé, site de L'Alsace, 15 juin 2009.
  2. Stéphane Samacoïtz, « Décès : Joseph Klifa, ancien maire de Mulhouse », L'Alsace, 16 juin 2009, p. 42.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier