Joseph-Dominique Guay

personnalité politique canadienne

J.-D. Guay
Illustration.
Fonctions
Maire de Chicoutimi

(2 ans)
Prédécesseur Elzéar Lévesque
Successeur Louis-Philippe Desbiens

(8 ans)
Prédécesseur David Tessier
Successeur Edmond Savard
Biographie
Nom de naissance Joseph-Dominique Guay
Date de naissance
Lieu de naissance Chicoutimi, Province du Canada
Date de décès (à 59 ans)
Lieu de décès Chicoutimi, Québec, Canada
Nationalité Flag of Canada.svg Canadien
Père Johnny Guay
Profession Journaliste
Politicien

Joseph-Dominique Guay ( à Chicoutimi, Québec - à Chicoutimi, Québec) est un journaliste, un industriel et un homme politique Canadien français.

BiographieModifier

Né à Chicoutimi le , Joseph-Dominique Guay, fils du marchand Johnny Guay était un homme d'affaires et un homme politique Canadien français.

Impliqué dans toutes sortes d’entreprises, Joseph-Dominique Guay fonde, en 1887, le journal le Progrès Du Saguenay, il publie son premier numéro le . Pendant plus de 20 ans, il sera propriétaire, éditeur et rédacteur.

Élu maire de Chicoutimi en 1895, initiateur du projet de la C.P.C. il fonde la compagnie le , en s'associant avec quelques amis dont un jeune homme d'affaires, Julien-Édouard-Alfred Dubuc et le nomme Directeur-gérant de la C.P.C. (Compagnie de Pulpe de Chicoutimi).

Il dota la ville de l’électricité et d’un réseau d’aqueducs, et démissionne de son poste de maire après 7 ans (1902) et retourne à ses affaires (C.P.C., Progrès Du Saguenay). Retour en 1922 à la mairie. Décède à Chicoutimi, le .

Le fonds d'archives de Joseph-Dominique Guay est conservé au centre d'archives du Saguenay de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

RéférenceModifier

  1. Fonds Joseph-Dominique Guay (P161) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

SourcesModifier

  • Gaston Gagnon, Guay, Joseph-Dominique, Dictionnaire Biographique du Canada, http://www.biographi.ca/009004-119.01-f.php?&id_nbr=8175
  • Samuel Tremblay, « Joseph-Dominique Guay, le père du Progrès du Saguenay. Le plus influent de son époque », Le Quotidien, 125 ans À raconter l'histoire régionale, , p. C4.

Voir aussiModifier