José María Sánchez-Verdú

compositeur, chef d'orchestre et musicologue
José María Sánchez-Verdú
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
José María Sánchez-VerdúVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Facultad de Derecho (Universidad Complutense de Madrid) (d) (avocat ou avocate)
Université autonome de Madrid (docteur en droit)
Académie d'Espagne à Rome
Université de musique et du spectacle vivant de Francfort-sur-le-Main (en)
Conservatoire royal supérieur de musique de Madrid (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinction

José María Sánchez-Verdú, né à Algésiras, Cadix) le 7 mars 1968, est un compositeur et chef d'orchestre espagnol de musique classique[1],[2].

BiographieModifier

José María Sánchez-Verdú effectue sa formation musicale de 1986 à 1994 au Conservatoire royal supérieur de musique de Madrid, où en 1991, il enseigne le contrepoint[2]. En 1992, il étudie la composition auprès de Franco Donatoni puis, de 1996 à 1999, auprès de Hans Zender à la Musikhochschule de Francfort-sur-le-Main[1],[2].

Il reçoit divers prix étrangers de composition comme le Prix Ernst-von-Siemens (Munich) en 2000 et le Prix national de musique (Madrid) en 2003[1],[2].

Ses nombreuses œuvres comprennent notamment des opéras[1],[2],[3] et bénéficient d'une réception critique positive[4],[5],[6].

Il est également professeur de musique classique dans de nombreux conservatoires dans le monde[1],[2].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « José María Sánchez Verdú | enciclopedia.cat », sur www.enciclopedia.cat (consulté le ).
  2. a b c d e et f « José María Sánchez-Verdú », sur brahms3.ircam.fr (consulté le ).
  3. (es) Centro de Documentación Musical de Andalucía, « Obras compositor », sur Centro de Documentación Musical de Andalucia (consulté le ).
  4. (es) Jesús Ruiz Mantilla, « El compositor José María Sánchez-Verdú imagina el sonido presocrático con 70 voces de bajos », sur El País, (consulté le ).
  5. « José María Sánchez-Verdú. Musique .Biographie et œuvres sur Spain is Culture. », sur www.spainisculture.com (consulté le ).
  6. « El viaje fantasmagórico de Sánchez-Verdú | Cultura | elmundo.es », sur www.elmundo.es (consulté le )

Liens externesModifier