John Pratt (3e marquis Camden)

John Pratt
Fonctions
Membre de la Chambre des lords
-
Membre du 19e Parlement du Royaume-Uni
19e Parlement du Royaume-Uni (d)
Brecon (en)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Mère
Harriet Murray (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Clementina Pratt (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
John Pratt
John Pratt, Earl of Brecknock (d)
Unnamed son Pratt (d)
Clementine Pratt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

John Charles Pratt, 3e marquis Camden DL ( - ), titré vicomte Bayham en 1840 et comte de Brecknock entre 1840 et 1866, est un homme politique libéral britannique.

BiographieModifier

Il est né à Belgrave Square, à Londres, fils aîné de George Pratt (2e marquis Camden) et de Harriet, fille du très révérend George Murray, évêque de Rochester [1]. Il fait ses études au Trinity College, à Cambridge, où il obtient une maîtrise en 1860 [2]. En , il est élu au parlement pour Brecon [3]. Cependant, en août de la même année, il succède à son père comme marquis et entre à la Chambre des lords[1].

Il épouse Lady Clementina Augusta, fille de George Spencer-Churchill (6e duc de Marlborough) en 1866. Ils ont trois fils (dont les deux aînés sont morts en bas âge) et une fille. Il mourut à Eaton Square, Londres, en , à l'âge de 31 ans. Son troisième, mais unique fils survivant, John Pratt (4e marquis Camden), lui succède [4]. La marquise Camden épousa le capitaine Philip Green, son second mari, en 1876. Elle est décédée en , à l'âge de 37 ans [1].

RéférencesModifier

  1. a b et c thepeerage.com John Charles Pratt, 3ème Marquis Camden
  2. John Pratt (3e marquis Camden) dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes)
  3. leighrayment.com Chambre des communes: Bradford North to Brightside
  4. « Death of the Marquis of Camden », Monmouthshire Merlin,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externesModifier