John Porter Hatch
John Porter Hatch

Naissance
Oswego, État de New York
Décès (à 79 ans)
New York, État de New York
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance États-Unis d'Amérique
Union
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major general
Conflits Guerre américano-mexicaine

Guerres indiennes
Guerre de Sécession

Distinctions US-MOH-1862.png Medal of Honor

John Porter Hatch ( à Oswego, État de New York et mort le à New York) fut un major-général de l'Union[1] de l'armée de l'Union durant la guerre de Sécession.

Il est enterré au cimetière national d'Arlington, État de Virginie[2].

Avant la guerreModifier

John Porter Hatch est diplômé de l'académie militaire de West Point et est breveté second lieutenant le [note 1]. Il est affecté au 3rd infantry[1](p511). Il est muté dans les mounted rifle le .

Guerre américano-mexicaineModifier

Il est promu second lieutenant le [1](p511). Il participe à la guerre américano-mexicaine. Il est breveté premier lieutenant le pour bravoure aux batailles de Contreras et Churubusco[1](p511). Il est breveté capitaine le pour bravoure à la bataille de Chapultepec[1](p511). Il est adjudant du régiment du au [1](p511). À l'issue de la guerre, il est affecté en Oregon, au Texas et dans le territoire du Nouveau Mexique. En , il est au camp Sumner près du fort Leavenworth, le quittant en lorsque son régiment part pour l'Oregon pour se rendre au fort Vancouvert qu'il atteint le [3](p630). En 1850, il retourne vers l'est.

Il est promu premier lieutenant le [1](p511). Il est ensuite affecté au Texas en 1852 avant de partir pour le Nouveau-Mexique en 1856[3](p630). Il participe à l'expédition de Bonneville contre les apaches Gilas en 1857. Il participe ainsi aux combats à Canyon de los Muerto Carneros le [3](p630). En 1858, il est stationné au fort Defiance et participe aux combats contre les Navajos. Il commande des troupes lors d'une escarmouche près de Laguna Negra le [3](p630). Il est promu capitaine le [1](p511). Au déclenchement de la guerre de Sécession, John P. Hatch est chef du commissariat du département du Nouveau-Mexique[4](p159).

Guerre de SécessionModifier

Au début du conflit, John Porter Hatch est affecté au 3rd cavalry le [1](p511).

Il est nommé brigadier général des volontaires le [1](p511). Il est breveté commandant le pour bravoure et service méritant à la Première bataille de Bull Run[1](p511).

Il participe aux combats de la vallée de la Shenandoah en 1862. Sa détermination et se bravoure au combat a été remarquée lors de ses combats contre le colonel confédéré Thomas T. Munford autour de Strasburg, en Virginie en mai 1862[2]. Il a cependant été dans l'incapacité de mener à bien un raid de cavalerie qui devait détruire une voie ferrés de la Virginia Central Railroad. Le général John Pope le démet de ses fonctions et l'affecte au commandement d'une brigade d'infanterie.

Il participe alors à la seconde bataille de Bull Run où il est légèrement blessé[4](p159) et à la bataille de Chantilly.

Il est ensuite affecté au 1st corps sous les ordres du général Joseph Hooker. Il est alors sévèrement blessé sur son cheval à Turner's Gap lors de la bataille de South Mountain le [4](p159). La balle lui traverse le mollet droit et il doit être envoyé vers l'arrière[4](p159). Pour recouvrer de sa blessure, il va à Oswego dans l'État de New-York et son retour en service actif est retardé en octobre par des accès de fièvre[4](p159). le chirurgien, au vu de l'état sa jambe émet l'hypothèse qu'un morceau de botte est entré dans la chair[4](p159). Il est breveté lieutenant-colonel le pour bravoure et service méritant à la bataille de South Mountain[1]. Lorsqu'il a suffisamment recouvré, il est affecté à un service de cour-martiale en , poste qu'il tien jusqu'en juillet où il est envoyé à Philadelphie pour relever le commandant de la conscription[4](p159).

Il est promu commandant dans le 4th U.S. cavalry le [1](p511). En , il commande un dépôt de cavalerie à St. Louis[4](p159).

Il commande le district de la Floride du au , le département de Floride du au , le district de Hilton Head du au , le district de la Floride à nouveau du au et l'île Morris du au puis du au [2]. Il est breveté colonel le pour bravoure et service méritant lors de la guerre et brigadier général des volontaires le pour bravoure et service méritant sur le champ de bataille pendant la guerre et, le même jour, major général pour bravoure et service méritant lors de la guerre[1].

Après la guerreModifier

John Porter Hatch quitte le service actif des volontaires le [1](p511). Il est promu lieutenant-colonel le dans le 5th cavlalry[1](p511).

Il est muté au 4th cavalry le [1](p511). Il participe à plusieurs escarmouches contre les Amérindiens[5]. Il est promu colonel le dans le 2nd cavalry[1](p511). Il prend sa retraite le [1](p511).

Il est décoré de la médaille d'honneur le pour bravoure distinguée lors de la bataille de South Mountain au cours de laquelle il a été blessé grièvement alors qu'il menait une de ses brigades sous un feu nourri[1](p511).

Il décède la à New York d'un problème cardiaque et est enterré dans le cimetière national d'Arlington[4](p159).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t Francis B. Heitman
  2. a b et c (en) « John Porter Hatch », sur Find a Grave
  3. a b c et d Dan L. Thrapp
  4. a b c d e f g h et i Jack D. Welsh
  5. Spencer C. Tucker

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne).  
  • (en) Dan L. Thrapp, Encyclopedia of frontier biography : in three volumes, University of Nebraska Press, [1991?], ©1988 (ISBN 9780803294196, OCLC 23583099, lire en ligne).  
  • (en) Spencer C. Tucker, American Civil War: The Definitive Encyclopedia and Document Collection [6 volumes]: The Definitive Encyclopedia and Document Collection, ABC-CLIO, , 2777 p. (ISBN 9781851096824).  
  • (en) Jack D. Welsh, Medical histories of Union generals, Kent State University Press, (ISBN 9780873388535, OCLC 829236295, lire en ligne).  

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier