John Hobart (2e comte de Buckinghamshire)

homme politique anglais

John Hobart, 2e comte de Buckinghamshire ( - ) est un noble et un politicien anglais.

John Hobart
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre du 11e Parlement de Grande-Bretagne (d)
11e Parlement de Grande-Bretagne (en)
Membre du 10e Parlement de Grande-Bretagne (d)
10e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Blickling (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Blickling (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Judith Britiffe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Mary Ann Drury (d) (depuis )
Caroline Conolly (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Amelia Stewart (en)
John Hobart, Lord Hobart (d)
Henry Hobart (d)
Harriet Lowry-Corry (en)
Sophia Edgcumbe (d)
Caroline Hobart (d)
George Hobart (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

BiographieModifier

Fils de John Hobart (1er comte de Buckinghamshire) et de sa première épouse, Judith Britiffe, il fait ses études à la Westminster School et au Christ's College de Cambridge [1]. Député de Norwich de 1747 à 1756, il est également élu à St Ives en 1747 mais choisit de siéger pour Norwich. Il occupe le poste de contrôleur de la maison en 1755-56 et de Lord de la chambre du Roi de 1756 à 1767, après avoir succédé à son père en tant que comte en 1756. Il est ambassadeur du Royaume-Uni en Russie de 1762 à 1765 et Lord lieutenant d'Irlande de 1776 à 1780, et son secrétaire en chef est Sir Richard Heron. Dans ce dernier rôle, il devait céder sur le libre-échange et, ce qui est plus important encore, sur la promulgation de la loi papiste de 1778 qui abrogeait en partie les lois pénales et prévoyait des mesures pour soulager les catholiques et les dissidents.

 
Blickling Hall

FamilleModifier

Il épouse d'abord Mary Anne Drury, fille de Sir Thomas Drury (1er baronnet), et ensuite Caroline, fille de William James Conolly, mais meurt sans descendant masculin et son successeur fut son demi-frère George Hobart (3e comte de Buckinghamshire).

Il a eu trois filles de sa première femme: [2]

et trois fils décédés jeunes et une fille de sa seconde femme:

 
Mausolée du 2e comte à Blickling Park, Norfolk

Il repose dans le mausolée familial de Blickling Hall, siège de la famille à Norfolk. Les corps de ses deux femmes sont également dans le mausolée, une structure pyramidale inhabituelle classée Grade II * conçue par l'architecte Joseph Bonomi l'Ancien, basée sur la tombe romaine de Cestius Gallus.

RéférencesModifier

  1. John Hobart (2e comte de Buckinghamshire) dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes)
  2. « John Hobart, 2nd Earl of Buckinghamshire », The Peerage, Darryl Lundy, (consulté le )

Liens externesModifier