John Bisland
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Propriétaire terrienVoir et modifier les données sur Wikidata

John Bisland (17421821) fut l'un des premiers et plus importants planteurs de coton du Natchez District, dans le Territoire du Mississippi, à 500 kilomètres au nord de La Nouvelle-Orléans, où il était propriétaire de neuf plantations[1] à la fin du XVIIIe siècle, à un moment clé de l'histoire de la culture du coton. John Bisland était également propriétaire d'entrepôts et de 36 esclaves[2].

Né en Écosse, où il a commencé sa carrière de négociant avec John Muir. En 1774, il a émigré à Cross Creek, en Caroline du Nord, où il l'a poursuivie, avant d'émigrer en Jamaïque lorsque débute la guerre d'indépendance. Il obtient cinq dons de terre pour approximativement 3 770 âcres, entre 1782 et 1795. L'autre planteur important de la région, arrivé un an avant lui en 1781, était Stephen Minor[3]. En 1783, un an après son arrivée, Joseph Duncan vend de nombreuses terres à une série d'investisseurs: William Dewitt, Joseph Ford, James Wilson, Lewis Claire, Stephen Holstein, John Choat, James Willing, et Philip Shaver[4].

John Bisland a épousé Susannah Rucker, fille du colonel britannique Peter Rucker, qui lui a donné neuf enfants : Alexander, Peter, William, James, Katherine, Susanna, Sarah, Elizabeth et Jane. La famille était propriétaire des plantations de Vendue, Mount Repose et Mount Airwell.

Références modifier

  1. (en) « Antebellum Natchez, par D. Clayton James », sur Google (consulté le )
  2. (en) « New Orleans, 1718-1812: an economic history, par John Garretson Clark », sur Google (consulté le )
  3. (en) « The reshaping of plantation society: the Natchez District, 1860-80, par Michael Wayne », sur Google (consulté le )
  4. (en) « genebug.gif Duncan research files of Mary Ann (Duncan) Dobson, the Genealogy Bug », sur Ancestry (consulté le )

Bibliographie modifier

  • The Natchez Court Records, 1767-1805, par May Wilson McBee
  • The Pelican Guide to Old Homes of Mississippi: Natchez and the South, par Helen Kerr Kempe

Voir aussi modifier