John (8e comte de Sutherland)

John 8e Comte de Sutherland
Fonctions
Comte de Sutherland
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Décès
Père
Mère
Margaret Baillie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Catherine (?) (d)
Margaret Calder (d)
Finvola Macdonald (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
John 9e Comte de Sutherland
Elizabeth Sutherland, Countess of Sutherland (en)
Alexander Sutherland (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

John (II) comte de Sutherland (mort en 1508) fut le 8e comte de Sutherland (1456/1460- 1508) issu en ligne masculine de Hugues Freskin.

BiographieModifier

John (II) Sutherland, 8e comte de Sutherland, est le fils et successeur en 1456/1460 du comte John (I) et de son épouse Margaret Baillie.

Dans son histoire de la lignée comtale de Sutherland, Sir Robert Gordon, accuse le comte John (II) d'actes de cruauté envers sa mère et les autres membres de sa famille. Il semble en effet qu'il souffrait de graves troubles psychiques et en 1494 dans une « déclaration d'imbécilité » le roi Jacques IV d'Écosse, déclare l'inaptitude du comte de Sutherland à gérer ses domaines et biens et il est placé sous la tutelle de Sir James Dunbar de Cumnock. Georges Gordon 2e comte de Huntly en sa qualité de Justiciar d'Écosse au nord du Firth of Forth met à profit cette déchéance et peu avant de mourir en 1501 il organise l'union de son fils cadet Adam Gordon d'Aboyne avec Elisabeth Sutherland la seule fille du 8e comte de Sutherland [1]

Lorsque John (II) meurt en 1508 et il pour successeur son fils John (III), qui souffre de la même maladie mentale que lui. Ce John (III) est un des fils issu des trois unions de son père; sa mère semble avoir été une fille de Jean II MacDonald, Seigneur des Îles. Il n'y a pas de descendance issu de ses deux mariages suivants avec Fingole, veuve de John Munro de Foulis dont il divorce probablement et d'une certaine Catherine d'origine inconnue dont il s'est séparé. John (III) est lui aussi reconnu incapable de gérer ses propres affaires et il est placé sous le contrôle d'Elisabeth Sutherland sa sœur et de Adam Gordon l'époux de cette dernière qui reconnus comme ses plus proches parents. À sa mort en 1514 le couple lui succède à la tête du comté de Sutherland [2].

Notes et référencesModifier

  1. (en) John L. Roberts Lost Kingdoms. Celtic Scotland and the Middle Ages Edinburgh University Press (Edinburgh 1997) (ISBN 0748609105). p. 173-174
  2. (en) C. A. McGladdery « John Sutherland, eighth earl of Sutherland (d. 1508), dans Sutherland family (per. c.1200–c.1510) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004

SourcesModifier

  • (en) C. A. McGladdery « John Sutherland, eight earl of Sutherland (d. 1508), dans Sutherland family (per. c.1200–c.1510) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004