Johannes Petrus van der Spuy

homme politique sud-africain

Johannes Petrus van der Spuy (né le à Reitz, État libre d'Orange en Afrique du Sud et mort le à Pretoria, Gauteng en Afrique du Sud) est un homme politique sud-africain, membre du Parti national, membre du parlement comme député (1961-1967) puis comme sénateur et ministre de l'Éducation nationale (1969-1976), des Affaires sociales et des Pensions (1973-1978), des Postes et des Télécommunications (1976-1978).

Johannes Petrus van der Spuy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Ambassadeur d'Afrique du Sud en Autriche (d)
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Reitz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
PretoriaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

BiographieModifier

Né en 1912 à Reitz au cœur de l'État libre d'Orange dans une vieille famille afrikaner, 5e enfant de Johannes Petrus Van der Spuy (1876-1961) et Maria Magdalena Marais (1876-1960), J.P. van der Spuy poursuit des études supérieures à l'université de Stellenbosch avant de faire carrière dans l'Éducation nationale notamment comme professeur de linguistique et maître de conférences en institution technique.

Membre actif d'institutions de promotion de la langue afrikaans et militant du parti national dont il est un temps le trésorier régional, JP van der Spuy est élu au parlement en 1961 dans la circonscription de Westdene puis réélu en 1966 dans celle de Johannesburg-Ouest. Durant cette période, il siège aux commissions relatives à l'éducation, aux services sociaux, à l'administration bantoue et aux affaires étrangères. . De 1967 à 1969, il est ambassadeur extraordinaire de la République d'Afrique du Sud en Autriche.

Élu sénateur de l'État libre d'Orange, JP van der Spuy entre au gouvernement de John Vorster en 1969 en tant que ministre de l'Éducation et occupe également les fonctions de ministre des Affaires sociales, des Pensions, de la Poste et des Télécommunications. En janvier 1971, il est élu chef du parti national de la province de l'État libre d'Orange, s'imposant en candidat surprise face à Piet Aucamp, Sand du Plessis et Alwyn Schlebusch.

JP van der Spuy quitte le gouvernement en 1978 puis de toute vie publique.

Il décède en 2003 à Pretoria dans sa 91e année.

FamilleModifier

J.P. van der Spuy s'est marié en 1942 à Louisa Talia Van Schalkwyk (1916-1995) avec laquelle il a 2 filles nées en 1947 et 1953.

Liens externesModifier