Ouvrir le menu principal

Joe Nibloe
Image illustrative de l’article Joe Nibloe
Biographie
Nom Joseph Nibloe
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Nat. sportive Drapeau : Écosse Écossais
Naissance
Lieu Glasgow (Écosse)
Décès (à 72 ans)
Lieu Doncaster (Angleterre)
Poste Défenseur
Parcours junior
Saisons Club
000Drapeau : Écosse Shawfield FC
000Drapeau : Écosse Rutherglen Glencairn
000Drapeau : Écosse Glencairn Green
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1924-1932Drapeau : Écosse Kilmarnock FC
1932-1934Drapeau : Angleterre Aston Villa 048 (0)
1934-1939Drapeau : Angleterre Sheffield Wedneday 116 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1929-1932Drapeau : Écosse Écosse 011 (0)
1929Drapeau : Écosse Scottish League XI002 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 22 mai 2014

Joseph Nibloe, couramment appelé Joe Nibloe, est un footballeur international écossais, né le , à Corkerhill (en), Glasgow et décédé le (à 72 ans). Évoluant au poste de défenseur, il a joué successivement pour Kilmarnock, Aston Villa et Sheffield Wedneday.

Il compte 11 sélections en équipe d'Écosse.

BiographieModifier

Carrière en clubModifier

Natif de Corkerhill (en), Glasgow, il se met à pratiquer le football assez tardivement et joue en amateur jusqu'à l'âge de 20 ans, tout en travaillant pour les chantiers Harland and Wolff à Govan (Glasgow). À cette époque, il joue comme avant-centre avant de se reconvertir comme arrière gauche ce qui fait décoller sa carrière et l'amène à signer comme professionnel à Kilmarnock en juin 1924.

Il reste 8 saisons au Rugby Park, remportant la Coupe d'Écosse en 1929 après une victoire 2-0 contre les Rangers en finale. Il joue une autre finale de Coupe d'Écosse en 1932, perdue cette fois 3-0 après un premier match nul 1-1, toujours contre les Rangers. Il dispute un total de 279 matches officiels pour les Killies, dont il reste le joueur ayant reçu le plus de sélections en équipe nationale avec 11 capes.

Il s'engage ensuite pour le club anglais d'Aston Villa en 1932, lors d'un transfert d'un montant de 1 800 £. Il a du mal à s'imposer comme titulaire dans son nouveau club lors de sa première saison, pendant laquelle Aston Villa termine vice-champion derrière Arsenal, l'entraîneur W. J. Smith (en) lui préférant le vétéran Thomas Mort (en).

La saison suivante, il devient un membre indiscutable de l'équipe première, y délogeant Tommy Mort (en) et enchaîne de très bonnes prestations, au point que sa vente à Sheffield Wednesday lors de l'été 1934, pour 2.500£ plus George Beeson provoque l'ire des supporteurs d'Aston Villa.

Au contraire, son arrivée à Sheffield Wednesday est salué à la fois par les supporteurs et par la presse, qui parle de coup de maître de la part du manager Billy Walker qui avait été co-équipier de Nibloe quand lui-même jouait à Aston Villa. Toutefois, étant donné l'éclosion d'un jeune talent au poste d'arrière gauche, Ted Catlin (en), il est demandé à Nibloe de s'essayer au poste d'arrière droit pour lequel Wednesday possédait moins de solution, poste où il finit par se stabiliser.

Il remporte une FA Cup en 1935, en battant WBA 4-2 en finale. Il met un terme à sa carrière à la suite de l'éclatement de la Seconde Guerre mondiale, à l'âge de 35 ans, mais il n'était alors plus qu'une solution de rechange depuis deux saisons et l'avènement de Jack Ashley à son poste.

Pendant la guerre, il travaille dans une usine d'armement à Stocksbridge (en), Sheffield où il continue à vivre après la guerre et travaille dans l'aciérie Samuel Fox (en). Il vit à Doncaster au moment de sa mort, en 1976.

L'un des fils, John, devient footballeur professionnel, jouant pour Sheffield United, Stoke City, Doncaster Rovers et Stockport County avant de décéder dans un accident de la route en novembre 1964.

Carrière internationaleModifier

Joe Nibloe reçoit 11 sélections en faveur de l'équipe d'Écosse. Il joue son premier match le , pour une victoire 1-0, à l'Hampden Park de Glasgow, contre l'Angleterre en British Home Championship. Il reçoit sa dernière sélection le , pour une victoire 3-1, au Stade olympique Yves-du-Manoir de Colombes, contre la France en match amical. Il n'inscrit aucun but lors de ses 11 sélections.

Il participe avec l'Écosse aux British Home Championships de 1929 à 1932.

PalmarèsModifier

Comme joueurModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier