Job Throckmorton

personnalité politique britannique

Job Throckmorton (Throkmorton) (° 1545 – † 1601) était un pamphlétaire religieux et membre du Parlement anglais.

Job Throckmorton
Fonctions
Membre du Parlement d'Angleterre
Membre du parlement d'Angleterre de 1572 à 1583
East Retford (d)
Membre du parlement d'Angleterre de 1586-1587
Warwick (d)
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Formation
Activités
Père
Clement Throckmorton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Katherine Neville (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Il fut très probablement, avec John Penry et John Udall, le véritable auteur des satires anticléricales signées sous le pseudonyme de Martin Marprelate; le consensus actuel le voit comme le principal auteur de ces textes [1].

BiographieModifier

Il était de la gentilhommerie du Warwickshire et résidait à Haseley. Fils d'un propriétaire terrien et membre du Parlement, Clement Throckmorton, et neveu de l'influent diplomate Nicholas Throckmorton[2], il est le cousin germain du conspirateur catholique Francis Throckmorton, exécuté en 1584.

Élevé au Queen's College d'Oxford et diplômé en 1566 - [3], il est élu membre du Parlement anglais pour Warwick en 1572 et en 1586 - [4]

En 1587 Throckmorton et Edward Dunn Lee présentèrent au Parlement une pétition de John Penry, sur les prêches au Pays de Galles[5]. Cela causa l'arrestation de Penry et sa condamnation signée notamment par John Whitgift [6].

RéférencesModifier

  1. Dorothy Auchter, Dictionary of Literary and Dramatic Censorship in Tudor and Stuart England (2001), p. 231
  2. J E Neale, The Elizabethan House of Commons (London: Jonathan Cape, 1949), p. 251
  3. British History
  4. Annabel M. Patterson, Reading Between the Lines (1993), pp. 69-70
  5. Dennis Taylor, David N. Beauregard (editors), Shakespeare and the Culture of Christianity in Early Modern England (2003), p. 168
  6. [1]

Voir aussiModifier