Ouvrir le menu principal

Joan Harrison (scénariste)

Productrice de films et scénariste britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joan Harrison.
Joan Harrison
Hitchcocks-Joan-Harrison-1937.jpg
Joan Harrison ({{2ème}} à gauche) avec la famille Hitchcock (1937).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint

Joan Harrison ( - ) est une productrice de films et scénariste britannique.

BiographieModifier

À l'âge de 21 ans, elle devint la secrétaire d'Alfred Hitchcock. Au fil du temps, elle commença à lire des livres et des scripts pour lui et devint l'une de ses associés de confiance. Lorsque Hitchcock déménagea à Hollywood pour faire des films, Harrison le suivit, alors en tant qu'assistante et rédactrice.

Elle gagna le titre de scénariste lorsqu'elle écrivit le film La Taverne de la Jamaïque (Jamaica Inn) (1939). Harrison a continué à écrire des scénarios de films, Rebecca (1940), Correspondant 17 (Foreign Correspondent) (1940), Soupçons (Suspicion) (1941), Cinquième Colonne (Saboteur) (1942), Dark Waters (1944) et Nocturne d'Edwin L. Marin (1946). Elle est un scénariste non mentionné pour Ride the Pink Horse (1947) et Your Witness (1950).

À l'époque, elle était l'une des trois femmes à occuper un poste de producteur à Hollywood. Les deux autres étant Virginia Van Upp et Harriet Parsons.

Elle fut engagée comme scénariste par la Metro-Goldwyn-Mayer en 1941, puis comme productrice à Universal en 1943. Embauchée par Universal sa première collaboration est avec Robert Siodmak qu'elle va accompagner sur Phantom Lady (Les Mains qui tuent, titre français) adaptation du roman éponyme de Cornell Woolrich dont elle avait acquis les droits avant de rejoindre le studio[1].

Ella a produit les films Nocturne, Et tournent les chevaux de bois (Ride the Pink Horse) (1947) et Ils ne voudront pas me croire (They Won't Believe Me) (1947).

Harrison a travaillé à la télévision avec Hitchcock lorsqu'elle produisait ses séries TV Alfred Hitchcock présente, de 1955 à 1962.

Harrison a fait ses études à la Sorbonne et à Oxford.

FilmographieModifier

ScénaristeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Pierre Esquenazi, Le film noir, Paris, CNRS éditions, , 438 p. (ISBN 2-271-08826-7), p. 97, 98

AnnexesModifier