Joan Comorera

homme politique espagnol

Joan Comorera, né Joan Comorera i Soler à Cervera, (Province de Lérida, Catalogne, Espagne) en 1895 et mort à Burgos (Castille-et-León, Espagne) en 1960, est un politique catalan, dirigeant du Parti socialiste unifié de Catalogne (parti catalan associé avec le Parti communiste d'Espagne).

Juan Comorera y Solé
Image dans Infobox.
Fonctions
Député aux Cortes républicaines (d)
IIIe législature de la Seconde République espagnole (d)
Lérida (d)
-
Député du Parlement catalan (d)
Conseiller de la Generalitat de Catalogne
Député au Parlement de Catalogne
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
BurgosVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Juan Comorera y SoléVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Partis politiques
Site web

BiographieModifier

En 1932, il est secrétaire général de l’Union socialiste de Catalogne. Conseiller de la Généralité de Catalogne pour l’économie et l’agriculture, il participe à la révolte catalane du , ce pour quoi il est condamné à la prison. Il est remis en liberté en 1936 après la victoire du Front populaire. À la suite du déclenchement de la guerre civile, il intègre son parti au PSUC, dont il est un des fondateurs et dont il devient le premier secrétaire général. Il exerce diverses fonctions dans les gouvernements de la Généralité, sous la présidence de Josep Tarradellas ou de Lluís Companys. Son action lui vaut l’hostilité du puissant mouvement anarcho-syndicaliste catalan. Après la défaite, il passe en France, puis à Moscou ().

À partir de l’année suivante, il participe au Mexique au gouvernement de la République espagnole en exil. Il revient en France en 1945. Accusé de « titisme », il est exclu du parti en 1949. Il rentre clandestinement en Espagne en 1950 et est arrêté à Barcelone en 1954. Il est condamné à trente ans de réclusion (reclusion mayor) et meurt en 1960 à la prison de Burgos.

Notes et référencesModifier