Joakim Bergman

Joakim Bergman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
MouginsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Bengt Hernan SöderberghVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Fritz Söderbergh (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Autres informations
Genres artistiques
Distinction

Joakim Bergman est le pseudonyme sous lequel le traducteur et romancier suédois Bengt Söderbergh, né le , mort le [1], a publié deux romans policiers.

BiographieModifier

Il s'installe en France à partir des années 1950. Il a été correspondant à Paris pour le journal quotidien suédois Expressen.

Ouvertement homosexuel, il traduit en suédois de la littérature française, notamment Journal du voleur et Miracle de la rose de Jean Genet, Histoire d'O de Pauline Réage et La Vie devant soi d'Émile Ajar.

Il publie aussi plusieurs œuvres littéraires en Suède. Sa nouvelle Kurragömma en juninatt (1963) est adaptée au cinéma en 1965 par Lars-Erik Liedholm (sv) sous le titre Juninatt (sv), avec Bibi Andersson. Parmi ses romans, En livslång kärlek (Un amour à vie), paru en 1977, est le récit d'une relation homosexuelle entre un officier français et un réalisateur suédois pendant la guerre d'Algérie.

Son œuvre romanesque est uniquement connue en France grâce à la traduction de Prix Nobel pour l'assassin (Nobelpris till mördaren?, 1968), l'un des deux romans policiers qu'il a fait paraître sous le pseudonyme Joakim Bergman.

Il a également écrit en français un essai politique sur la Suède, La Culture et l'État, paru en 1971, sous son patronyme de Södergergh, aux éditions Seghers.

ŒuvreModifier

Romans policiersModifier

  • Midsommarmord (1967)
  • Nobelpris till mördaren? (1968)
    Publié en français sous le titre Prix Nobel pour l'assassin, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1099, 1969

Romans signés Bengt SöderberghModifier

  • Den förstenade (1948)
  • De lyckliga öarna (1950)
  • Fem famnar djupt (1953)
  • Herr Selows resa till synden (1954)
  • Om tjänarens liv (1957)
  • Vid flodens strand (1959)
  • Stigbygeln (1961)
  • Regattan (1963)
  • Våren (1964)
  • Teresa (1969)
  • En livslång kärlek (1977)
  • De gåtfulla barrikaderna (1983)
  • Ur sommarnattens famn (1991)

Nouvelle signée Bengt SöderberghModifier

  • Kurragömma en juninatt (1963)

Essai politique signé Bengt SöderberghModifier

  • La Culture et l'État, Paris, Seghers, 1971 (essai sur la Suède, écrit en français)

Prix et distinctionsModifier

  • Svenska Dagbladets litteraturpris 1959
  • BMF-plaketten 1960
  • BMF-plaketten 1962
  • De Nios Vinterpris 1999

AdaptationModifier

Au cinémaModifier

Notes et référencesModifier

  1. (sv) « Message de l'édition suédoise Norstedts. », sur www.norstedts.se (consulté le )

SourcesModifier

Liens externesModifier