Jean de Haynin

historien français

Jean de Haynin, chevalier bourguignon, seigneur de Hainin, de Louvignies, d'Amfroipret, du Broeucq et d'Oby est né le (ancien style), décédé le en son château, à Hainin, près de Mons, et est inhumé en l'église du village.

Jean de Haynin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
HainautVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Il appartient à la branche ainée d'Amfroipret et de Wambrechies de la Maison de Haynin, rameau des seigneurs de Haynin et d'Amfroipret[1], une très ancienne famille de la noblesse du Hainaut.

BiographieModifier

Jean est le vassal du duc de Bourgogne Philippe le Bon et s'est mis au service de son suzerain en embrassant la carrière militaire en 1452.

En cette qualité, il assiste au sac de Dinant par le Duc et son fils Charles le Téméraire qui n'est alors encore que le comte de Charolais, décrit en détail les funérailles, le cortège mortuaire du Duc de Bourgogne, Philippe II dit le Bon, etc.

Selon Albert Henry, les mémoires de ce chroniqueur cher aux francophones de Belgique contiennent la toute première marque écrite du terme Wallon.

ŒuvresModifier

  • Mémoires de Jean, sire de Haynin et de Louvignies

Notes et référencesModifier

  1. Félix-Victor Goethals, «  » [archive], Polack-Duvivier, 1857, p.  16, 17 et 18.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Marthe Bronckart, Étude Philologique sur la langue, le vocabulaire et le style du chroniqueur Jean de Haynin, Bruxelles, 1933.
  • Philippe Robert de Hennin de Boussu Walcourt, Jean, Seigneur de Haynin, Chevalier des ducs de Bourgogne 1423-1495, Bruxelles, 2005.