Jean Milhaud

ingénieur français

Jean Milhaud, fils de Gaston Milhaud, né le à Montpellier épouse en 1929 Louli Sanua 1886-1967, décédé le .

Jean Milhaud
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Ingénieur diplômé de l'École polytechnique. Il a été président-fondateur de la Cégos (Commission Générale d'Organisation Scientifique du Travail), président-fondateur de l'Institut des techniques d'administration publique, ITAP, membre non résidant de l'Académie de Nîmes (1960)[1] et peintre connu sous le pseudonyme Jan Mio[2].

En 1990, il a créé l'Académie libre européenne des violons d'Ingres (ALEVI)[3].

PublicationsModifier

  • La téléphonie automatique : description et fonctionnement des systèmes, notions d'exploitation automatique, applications aux réseaux des grandes villes, aux installations privées et aux réseaux ruraux : à l'usage des techniciens et praticiens de la téléphonie et des agents des services d'exploitation. Paris, Dunod, 1925.
  • Chemin faisant (avec une lettre préface de André Siegfried). Paris Éditions Hommes et techniques 1956.
  • Tel Aviv, la colline du printemps (un voyage en Israël), édition Jeheber, 1958.
  • Ici naquit Gaston Milhaud, mathématicien philosophe (histoire d'un centenaire), Presses de la société d'études et de réalisations graphiques, 1961.
  • Sur les ailes du temps : souvenirs, récits, croisades et confidences. Texte précédé d'une Lettre et hommage à André Siegfried. Paris, Nouvelles éd. Latines, 1962.
  • A Bergson, la patrie reconnaissante ; texte précédé d'une lettre d'André Maurois à Jean Milhaud ; postface de Jean Guitton. Imprimerie Nationale, Paris, 1967.
  • Mon ami l'État (postface de Louis Joxe). Imprimerie Nationale, 1973.
  • L'Homme et son image. Paris : Nouvelles éditions latines, 1978.

Notes et référencesModifier

  1. « Classe des membres non résidants », Mémoires de l'Académie de Nîmes, t. LX, 1980, p. 315.
  2. Jean Mio, sans titre, œuvre en pastel sur papier, 1985
  3. Journal Officiel du 9 mai 1990

BibliographieModifier

  • Jeanne Siwek-Pouydesseau. « L’institut technique des administrations publiques, entrepreneur militant de la productivité administrative (1947-1968) » dans La Revue française d'administration publique, no  120, 2006, p. 711-719.
  • Patrick Fridenson. « Le conseil aux entreprises et à l'État en France. Le rôle de Jean Milhaud (1898-1991) » dans La CEGOS et l'ITAP. Entreprises et Histoire, no 25, 2000, p. 125-126.
  • Antoine Weexsteen. « Le conseil aux entreprises et à l'État en France : le rôle de Jean Milhaud (1898-1991) » dans La C.E.G.O.S et l'I.T.A.P, Thèse EHESS 1999.

Liens externesModifier