Ouvrir le menu principal
Jean Leunis
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
belge
Formation
Lettres, philosophie et théologie
Activité
Pédagogue, Guide spirituel
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Jean Leunis, né en 1532 à Liège (Belgique) et décédé le à Turin (Italie), était un prêtre jésuite liégeois. Il est le fondateur des Congrégations mariales, aujourd'hui connues sous le nom de 'Communautés de vie chrétienne' [CVX].

Sommaire

Fondation des congrégations marialesModifier

On ne connait rien de la jeunesse de Leunis sinon qu'il est entré dans la Compagnie de Jésus, à Rome, quelques semaines avant la mort de Saint Ignace de Loyola, en 1556. Alors qu'il était professeur de Latin au Collège Romain (maintenant Université grégorienne) (1560-64) il prit l'habitude de rassembler un groupe d'étudiants pour les engager à une vie spirituelle plus profonde (prière personnelle, dévotion à la Vierge Marie, vie sacramentelle régulière) et les inciter à des « œuvres de charité » dans la ville de Rome. Le groupe se réunissait régulièrement : le soutien et l'aide mutuelle étaient importants. L'initiative était révolutionnaire : pour la première fois on offrait à des non-clercs la possibilité d'approfondir leur foi et vie chrétienne.

DéveloppementModifier

L'idée répondait à une attente spirituelle et eut du succès. À partir de 1565 Leunis commença à voyager et à fonder de nouveaux petits groupes. Partant généralement des collèges jésuites qui s'y trouvaient, de nombreuses villes eurent leurs congrégations mariales : des groupes séparés pour étudiants, hommes, femmes, etc. Aux pratiques de dévotion et à la prière se joignaient toujours une attention chrétienne aux autres - surtout les plus nécessiteux - et d'autres activités apostoliques.

Modèle RomainModifier

La congrégation mariale du Collège Romain fut considérée comme un modèle et fut même déclarée officiellement la Prima primaria par le Pape Grégoire XIII en 1584, à laquelle les autres devaient s'affilier. C'était là en fait le premier mouvement laïc dans l'Église. Le mouvement se répandit à l'étranger : Paris, Lyon et les principales villes d'Italie, d'Espagne, du Portugal, des Pays-Bas méridionaux, d'Allemagne eurent leurs congrégations. À la mort de Leunis (19 novembre 1584) 48 groupes étaient affiliés à la Prima primaria de Rome et 70 ans plus tard il y en avait 1459. Ces groupes de laïcs contribuèrent beaucoup au renouveau de l'Église dans l'esprit du concile de Trente (1545-1563).

RéférencesModifier

  • L. Brien: Le P. Jean Leunis (1532-84), pèlerin du Christ sur les pas d'Ignace, dans Cahiers de spiritualité ignatienne, XV, 1991, p. 71-83.
  • J. Wicki & R. Dendal: Le P.Jean Leunis, fondateur des Congrégations mariales, Rome, 1951.

Lien externeModifier

  • Le site de la Communauté de vie chrétienne (CVX): [1]