Jean Laval

Jean Laval, né le à Saint-Pardoux-le-Vieux en Corrèze et mort le dans le 14e arrondissement de Paris[2], est un théoricien français des sciences physiques, qui a été professeur de physique théorique au Collège de France de 1950 à 1970.

Jean Laval
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Paris 14e[1]
Nom de naissance
Jean-Baptiste LavalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Il commence sa carrière comme instituteur, puis devient professeur à l’École normale d’instituteurs. Il passe l'agrégation en 1928.

Il est ensuite nommé chargé de cours à la faculté des sciences de Lyon en 1938, maître de recherches au CNRS de 1941 à 1943, maître de conférences à la faculté des sciences de Bordeaux de 1943 à 1945 et, à Paris, de 1945 à 1950, où il succède à Jean Wyart.

De 1950 à 1970, il est professeur titulaire de la chaire de physique théorique du Collège de France.

Par sa thèse, relative à la diffusion des rayons X par les cristaux, il crée en France un nouveau domaine de recherche. Il s'intéresse notamment à l'effet Compton. Toute sa vie, il continue des recherches relatives au milieu cristallin, à ses propriétés, son élasticité, sa dilatation, ses tensions thermiques. Ses disciples, Philippe Olmer, Hubert Curien et André Authier, poursuivent ses travaux.

Pierre-Gilles de Gennes a ensuite repris sa chaire au Collège de France.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier