Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cluzel.

Jean Cluzel, né le 18 novembre 1923 à Moulins, est un entrepreneur et homme politique français. En tant que sénateur, il a notamment rédigé plusieurs rapports concernant l'audiovisuel.

BiographieModifier

Président d'une entreprise familiale dans le bâtiment, la société Cluzel-Dumont, il s'engage en politique et devient conseiller municipal de Saint-Pourçain-sur-Sioule (1959-65), puis conseiller général du canton de Moulins-Ouest (1967-92).

Il est président du conseil général de l'Allier de 1970 à 1976 et de 1985 à 1992.

Il est conseiller régional au conseil régional d'Auvergne (1974-86), où il préside la commission des finances (1974-82).

Il est sénateur de l'Allier, inscrit au groupe de l´Union centriste de 1971 à 1998. C’est à ce titre qu’il rédige plusieurs rapports désignés sous le nom de « Regards sur l’audiovisuel » ou de rapports Cluzel et qu'il est rapporteur spécial du budget de la radio-télévision à la commission des Finances du Sénat[1].

Il est le créateur du Club « Positions » qu'il anime, depuis 1955, avec son épouse dans leur maison de Bransat. 400 Carrefours se sont ainsi déroulés et ont fait l'objet de publications, faisant de « Positions » le plus pérenne des clubs français[réf. nécessaire]. Cette action se prolonge aujourd'hui avec les « Rencontres d'Avenir ».

Depuis 1998, il est directeur de rédaction de Positions et Médias, revue trimestrielle consacrée à la société de communication et publiée sous le patronage de l'Unesco.

Élu le 16 décembre 1991 à l'Académie des sciences morales et politiques, dans la section Morale et Sociologie, il en est le secrétaire perpétuel de 1999 à 2004.

Il est le fondateur de la webradio Canal Académie.

Il est, avec d'autres académiciens, un des fondateurs de l'Institut de géopolitique des populations (think thank de droite[réf. nécessaire]) en février 2000[2].

DistinctionsModifier

OuvragesModifier

  • Élu du peuple, 1977.
  • Télé violence, 1978.
  • Télémanie, 1979.
  • L'argent de la télévision, 1979.
  • Les anti-monarques de la cinquième, essai sur les contre-pouvoirs politiques, 1985.
  • Un projet pour la presse, 1986.
  • La Loi de 1987 sur l'épargne, 1987.
  • La télévision après six réformes, 1988.
  • Les finances locales décentralisées, 1989.
  • Le Sénat dans la société française, 1990.
  • La télévision, Flammarion, coll. « Dominos », 1996.
  • Presse et démocratie, 1997.
  • Démocratie oblige, 1998.
  • Anne de France, 2002.
  • Propos impertinents sur le cinéma français, 2003.
  • Jeanne d'Arc, la politique par d'autres moyens, 2006.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier