Jean Balladur

architecte français

Jean Balladur, né le à Izmir en Turquie et mort le à Paris, est un architecte français.

BiographieModifier

Après des études de lettres et de philosophie, en khâgne, au lycée Condorcet, où il est l'élève de Jean-Paul Sartre, Jean Balladur se tourne vers l'architecture, qu'il étudie à l'École nationale des beaux-arts de Paris[1].

Sa principale réalisation est la ville de La Grande-Motte, station balnéaire et port de plaisance, pendant les années 1960 et 1970. Construite en une dizaine d'années, sur un terrain vierge, elle se caractérise par une grande homogénéité architecturale, dont les éléments les plus visibles sont les immeubles en forme de pyramide. Il a également été chargé de la coordination des travaux de l'aménagement de Port Camargue.

En 1999, il est élu membre de l’Académie des beaux-arts de l'Institut de France, dans la section d'architecture, au fauteuil d'André Remondet. En 2001, il est délégué de l'Académie à la séance publique annuelle des cinq académies et prononce un discours remarqué.

FamilleModifier

Jean Balladur est le cousin d'Édouard Balladur, ancien Premier ministre[2].

Son fils Gilles est également architecte. Son épouse Simone est décédée en 2011.

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. jrc34280, « Le parcours », sur La Grande Motte Architecture (consulté le 31 mai 2020)
  2. Le parcours singulier de Jean Balladur.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Gilles Ragot, Jean Balladur : une pensée mise en forme, Paris : Éd. du Patrimoine, coll. « Carnets d'architectes », 1/2018, 192 p. (ISBN 978-2-7577-0516-2)
  • Gilles Ragot, La Grande Motte : patrimoine du XXe siècle, Paris : Somogy, 6/2016, 237 p. (ISBN 978-2-7572-0946-2)

Liens externesModifier