Ouvrir le menu principal

Jean-Pierre Gauthier (sculpteur)

sculpteur canadien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Pierre Gauthier (homonymie) et Gauthier.
Jean-Pierre Gauthier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Distinction
Site web

Jean-Pierre Gauthier est un artiste québécois né en 1965. Ses sculptures et installations sont cinétiques et sonores.

Présentation de l’artisteModifier

Les installations cinétiques de Jean-Pierre Gauthier sont construites à partir d’objets industriels trouvés. Une fois mis en mouvement, ces rebuts prennent vie et génèrent des sons qui donnent un caractère poétique et ludique à ses œuvres. À la frontière entre ordre et désordre, les systèmes bricolés que Jean-Pierre Gauthier élabore transportent le spectateur dans une expérience vertigineuse et singulière.

Biographie de l'artisteModifier

Jean-Pierre Gauthier est né à Matane (Québec) en 1965. Présentement, il vit et travaille à Montréal[1]. Depuis environ quinze ans, ses installations mécanisées font état d’une recherche rigoureuse et métaphorique autour du caractère sonore d’objets provenant du quotidien. Aussi, au niveau de la scène musicale, il produit des prestations où il donne à entendre les instruments qu’il fabrique. Ses réalisations artistiques ont été présentées internationalement à l’intérieur d’une vingtaine d’expositions individuelles dont :

Ainsi qu’à l’intérieur d’une quarantaine d’expositions collectives dont :

Ses œuvresModifier

Les caractéristiques de sa pratiqueModifier

Voici de quelle façon l'artiste parle de son travail: « Mon intention est de déterminer, de construire un système, d'en contrôler la fabrication dans ses moindres détails pour qu'une fois installée et présentée en public, l'installation s'organise, se transforme d'elle-même. Perdre le contrôle pour laisser aller les choses d'elles-mêmes. » (Ninacs, 2004, p. 49)

Malgré l’aspect extrêmement sophistiqué et ordonné de son travail, Jean-Pierre Gauthier déstabilise les perceptions du spectateur. Par une approche hybride alliant le cinétique, le son et le visuel, ses installations semblent exprimer une forme d’existence qui puise sa force dans le chaos (théorie du chaos). Créant un décalage spatiotemporel entre un mouvement et le bruit qu’il émet, l’artiste fabrique des systèmes causals (causalité) qui se déploient envers et contre toute prédétermination.

Le quotidien et son contexteModifier

Par l’intégration d’objets usuels déplacés de leur contexte premier et utilisés dans la production d’œuvres artistiques, les dispositifs de Jean-Pierre Gauthier font état du monde réel qui nous entoure. L’aspect bricolé de ces systèmes détourne inlassablement le réseau de significations rattaché au quotidien et à son contexte. Ce contre-emploi procure aux réalisations un caractère métaphorique qui flirte avec le ludique et le poétique. En ce sens, les outils normalement employés dans le monde du travail (balais, savon, lavabo, etc.) renvoient inlassablement aux outils que l’artiste manipule pour fabriquer ses installations.

La mise en scèneModifier

Indéniablement, Jean-Pierre Gauthier apparaît comme un scénariste qui orchestre les éléments entre eux. Il utilise l’espace blanc de l’exposition comme un lieu théâtral où les objets, par leur mouvement et leur sonorité, semblent raconter une histoire. L’éclairage qui découpe et pointe chacune des choses qui constituent la salle accentue cet effet de fiction. Plus souvent qu’autrement, le spectateur devient lui aussi un acteur parmi cette orchestration. Ses faits et gestes sont transformés en opérateurs qui régissent le système.

L'artiste sonoreModifier

« Hors de doute, nous avons affaire à un mélomane vif et attentif, un artiste sachant qu'un musicien ne peut être s'il n'est pas d'abord un écoutant, avec de grosses oreilles. Jean-Pierre Gauthier n'est pas un musicien, il ne se dit pas musicien, mais il a de grosses oreilles; ce qui est préférable. » (Côté, 2007, p. 23)

Le son dans les réalisations de Jean-Pierre Gauthier est exploité à travers deux volets d’exploration distincts. Dans un premier temps, c’est la dimension musicale de ses installations qui rend son travail si ingénieux et particulier. Ses sculptures semblent devenir d’immenses instruments qui sont à la fois structurés et cacophoniques. Dans un deuxième temps, l’artiste invente des appareils sonores qu’il utilise lors de prestations publiques en solo ou en groupe. « Je trouve les sons qui m'intéressent très souvent par hasard, lorsque je travaille à l'atelier ou dans le quotidien. Je n'ai pas un rapport conceptuel avec le son; j'ai plutôt un rapport expérimental. Je ne cherche pas les sons, je les trouve. » (Côté, 2007, p. 27)

Il a réalisé une multitude de collaborations avec des musiciens importants de la scène montréalaise et internationale tels que Michel F. Côté, Martin Tétrault, Christof Migone et Mirko Sabatini.

Références bibliographiquesModifier

  • Connolly, J. Les dispositions hybrides de Jean-Pierre Gauthier et l'exaltation de la quotidiennete du travail et de la culture: Musee d'art contemporain de Montreal [Exhibit]. ETC (Montreal, Québec) no. 79 (September/October/November 2007) p. 54-57
  • Fraser, Marie; avec le texte de Jacinto Lageira. 2001. Le ludique. Québec : Musée du Québec. 159 pages.
  • Grande, J. K. Jean-Pierre Gauthier: Galerie B-312. Sculpture (Washington, D.C.) v. 20 no. 3 (April 2001) p. 74-5
  • Landry, Pierre avec la collaboration de Michel F. Côté et Ray Cronin. 2007. Jean-Pierre Gauthier. Montréal : Musée d'art contemporain de Montréal. 127 pages.
  • Ninacs, Anne-Marie. 2004. Avancer dans le brouillard. [Québec] : Musée national des beaux-arts du Québec. 111 pages.

Voir aussiModifier

Artistes aux préoccupations voisinesModifier

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Landry, Pierre, 1957-, Cronin, Ray, 1964-, Gauthier, Jean-Pierre, 1965- et Musée d'art contemporain de Montréal., Jean-Pierre Gauthier, Musée d'art contemporain de Montréal, (ISBN 9782551229796 et 2551229790, OCLC 144512848, lire en ligne), p. 113
  2. Présentation de l'exposition sur le site du MACM
  3. « Jean-Pierre Gauthier | Culture », sur http://ville.montreal.qc.ca (consulté le 30 août 2018)

Liens externesModifier