Jean-Pierre Callu

latiniste, numismate et historien français
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Callu.
Jean-Pierre Callu
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président
Académie des inscriptions et belles-lettres
Président
Société nationale des antiquaires de France
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Historien, latiniste, numismateVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjointe
Florence Callu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Distinctions

Jean-Pierre Callu, né le à Paris et mort le à Donville-les-Bains, est un latiniste, numismate et historien français.

BiographieModifier

Il naît le à Paris, dans la Seine[1].

Il est, notamment, normalien et docteur en lettres[2].

En 1960, il épouse Florence Turiaf, dont il a deux filles[2].

Callu obtient en 1960 son diplôme de l'École pratique des hautes études avec son mémoire « Genio Populi Romani (295-316) », puis publie en 1969 sa thèse de doctorat d'État sur la politique monétaire des empereurs romains de 238 à 311[3].

Il est d'abord maître-assistant de latin à Strasbourg[4], puis professeur de latin à la Sorbonne[3].

Outre son activité d'enseignant et ses études numismatiques, Callu traduit du latin et édite les Lettres de Symmaque (quatre volumes, publiés de 1972 à 2002), l'Histoire Auguste en 2003 et la correspondance de Sylvestre II en 2008[3].

MortModifier

Il meurt le à Donville-les-Bains — dans la Manche — à l'âge de 84 ans.

OuvragesModifier

  • « Genio populi romani » : 295-316 : contribution à une histoire numismatique de la Tétrarchie, Paris, Honoré Champion, coll. « Bibliothèque de l'École pratique des hautes études : section des sciences historiques et philologiques », 314, 1960 (notice BnF no FRBNF32938790)
  • La Politique monétaire des empereurs romains de 238 à 311, Paris, De Boccard, coll. « Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome », 54, 1969 (notice BnF no FRBNF32938791) (thèse de doctorat en lettres remaniée)
  • Inventaire des trésors de bronze constantiniens (313-348), Wetteren, Numismatique romaine, 1981, coll. « Numismatique romaine : essais, recherches et documents », 12, 1989 (notice BnF no FRBNF35626235)
  • Titres et Travaux, Paris, J.-P. Callu, 1995 (notice BnF no FRBNF36684534)
  • Culture profane et Critique des sources de l'Antiquité tardive : trente et une études de 1974 à 2003, Rome, École française de Rome, coll. « Collection de l'École française de Rome », 361, 2006 (notice BnF no FRBNF40931168)
  • La Monnaie dans l'antiquité tardive : trente-quatre études de 1972 à 2002, Bari, Edipuglia, 2010 (notice BnF no FRBNF42292865)

DécorationsModifier

  • Chevalier de la Légion d'honneur[2]
  • Officier de l'ordre du Mérite[2]
  • Commandeur des Palmes académiques[2]

Notes et référencesModifier

  1. Notice BnF.
  2. a b c d et e « Jean-Pierre Callu », sur whoswho.fr.
  3. a b et c Jean-Pierre Martin, « Jean-Pierre Callu et son œuvre numismatique », Revue numismatique, 6e série - Tome 159, année 2003, pp. 11-13 en ligne sur Persée
  4. Jean-Pierre Callu (1929-2014), latiniste, numismate et historien de l'Antiquité, Le Monde, 4 septembre 2014.

Liens externesModifier