Ouvrir le menu principal

Jean-Paul Théorêt

personnalité politique canadienne
Jean-Paul Théorêt
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Jean-Paul Théorêt (Montréal) est un homme d'affaires et un homme politique québécois. Il a été le député libéral de Vimont à l'Assemblée nationale du Québec de 1985 à 1989. Candidat défait à la mairie de Laval en 1989, il est nommé à des tribunaux administratifs dans le secteur de l'énergie et devient président de la Régie de l'énergie du Québec de 2005 à 2013.

Sommaire

BiographieModifier

François Théorêt et de Rosilda Martel, Jean-Paul Théorêt poursuit des études en administration à l'Université Cornell. De retour au Québec, il devient responsable de supermarchés de la chaîne Dominion Stores à Montréal-Est, de 1960 à 1971. Il est recruté par Hudon et Daudelin et devient vice-président, Promotion et marketing de l'entreprise de distribution alimentaire, un poste qu'il occupera jusqu'en 1978. Il dirige ensuite plusieurs marchés d'alimentation[1].

Il est élu député de Vimont lors de l'élection générale de 1985 sous la bannière du Parti libéral du Québec, défaisant le ministre péquiste Jean-Guy Rodrigue. En tant que député, il est brièvement adjoint parlementaire du ministre de l'Industrie, du Commerce et de la Technologie, mais démissionne en mai 1989 pour se porter candidat à la mairie de Laval à la tête du Parti du renouveau municipal[1]. Il sera défait par Gilles Vaillancourt lors de l'élection municipale de novembre 1989.

Théorêt devient commissaire de la Régie du gaz naturel du Québec de 1990 à 1997, puis devient membre de l'Office national de l'énergie à compter de février 1999 pour un mandat de sept ans. Il est promu vice-président de l'organisme fédéral en 2003. En 2005, il est nommé président de la Régie de l'énergie du Québec. À ce titre, il participera à plusieurs comités de la North American Electric Reliability Corporation et de l'Association canadienne des membres des tribunaux d'utilité publique (CAMPUT). Il a quitté son poste le 20 février 2013, quelques semaines avant son décès[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Jean-Paul Théorêt », sur Assemblée nationale du Québec, (consulté le 13 mars 2013)
  2. « Avis de décès », sur Régie de l'énergie du Québec, (consulté le 13 mars 2013)

AnnexesModifier