Jean-Joseph Régent

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Régent.

Jean-Joseph Régent, né le au Croisic en Loire-Inférieure, mort le à Nantes, est un industriel français et un responsable économique de la région nantaise.

BiographieModifier

En 1953, Jean-Joseph Régent crée la société Ouest-assainissement, devenue par la suite le groupe SOAF-Nantaise des Eaux.

En 1976, son arrivée à la présidence de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nantes rompt avec la tradition économique nantaise portée par la bourgeoisie familiale locale traditionnelle. Dans le même temps, une rupture politique a lieu à la mairie de Nantes avec l'élection du socialiste Alain Chénard. Cette double rupture marque le début d’un nouvel essor pour Nantes et sa métropole, ce qui l'amène à créer dès (1977) l’« Institut Kervégan », "centre d'études et de réflexions" qui, en réunissant des responsables politiques, économiques, culturels, universitaires, de toutes sensibilités a alimenté depuis plus de 30 ans le débat nantais.

En 1996, Jean-Marc Ayrault lui confie la présidence du Conseil de développement de Nantes Métropole, mandat qu'il exerce jusqu'en août 2009. Il a été l'un des pionniers des Conseils de développement en France et le cofondateur, avec Jacques Moulinier, de leur Coordination nationale.

FonctionsModifier

LocalesModifier

  • Président de la CCI de Nantes (1976-1981) ;
  • Président du Port autonome de Nantes-Saint-Nazaire (1979-1981 et 1984-1988) ;
  • Fondateur de l’Association communautaire de l’estuaire de la Loire, de l'Association des entreprises de l’estuaire de la Loire et du Pôle de recherche et d’innovation à Nantes ;
  • Président du Conseil de développement de Nantes Métropole (1996-2009) ;
  • Chargé de mission auprès du Préfet de la région des Pays de la Loire au moment du lancement de l’idée du futur aéroport de Notre-Dame des Landes.

NationalesModifier

  • Président de la Fédération Nationale des Industries du béton,
  • Membre du comité Directeur du Plan Construction.
  • Porte-parole de la Coordination nationale des Conseils de développement (premier titulaire du poste).

ŒuvresModifier

  • Rue Kervégan, 20 ans qui ont changé la Ville, Éditions Kervégan, 1999
  • Démocratie à la nantaise, Éditions l'Harmattan, 2002
  • Nantes, Clefs pour le futur, Éditions de l'Aube, 2006
  • La part du citoyen, Éditions l'Harmattan, 2009

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier