Jean-Didier Wolfromm

Jean-Didier Wolfromm, né le à Paris et mort le à Paris, est un critique littéraire et romancier français.

Jean-Didier Wolfromm
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 52 ans)
Paris, France
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

BiographieModifier

Ancien élève de l'École nationale supérieure des arts décoratifs, Jean-Didier Wolfromm devient critique littéraire au Magazine littéraire en 1977, à France-Soir et à L'Express. Il collabore notamment à l'émission radio de France Inter, Le Masque et la Plume, où ses jugements apparaissent souvent caustiques, voire durs[1],[2]. Il est également, de 1986 à 1989, le directeur des études des Beaux-Arts de Paris[2].

Il devient une figure du milieu littéraire parisien. Son œuvre – surtout son roman Diane Lanster[3] – est le reflet de son existence, celle d'un homme peu gâté par la nature (handicapé par la poliomyélite et atteint en plus d'une maladie chronique[2]), pour qui la séduction n'a rien d'une évidence.

Vanessa Springora fait de lui un portrait empathique[4] et affirme l'avoir défendu lorsque Gabriel Matzneff l'accusait d'être l'auteur de lettres anonymes, signées « W., une amie de la mère », dénonçant à la police sa liaison avec la jeune fille, mineure à l'époque.

ŒuvreModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier