Jean-Baptiste Frédéric Desmarais

peintre français

Jean-Baptiste Frédéric Desmarais (Paris, 1756, Carrare, 1813), est un peintre néo-classique français.

Jean-Baptiste Frédéric Desmarais
Ingres Desmarais (D 1952 1).jpg
Portrait présumé de Desmarais peint par Ingres en 1805.
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Né à Paris, les premières années de ce peintre sont peu connues. Il entre dans l'atelier de Gabriel-François Doyen en 1781. Il est recalé deux fois au concours du Prix de Rome, mais finit par obtenir le grand prix en 1785, avec son tableau Horace tue sa sœur Camille, il bénéficie de la carence de lauréat en 1783 et obtient le prix en 1785, arrivé deuxième il est crédité premier mais en 1783, ce qui provoqua quelques jalousies. Il se trouve à Rome en 1786, son Berger Pâris sera son œuvre de réception en première année. Il effectuera ensuite la majeure partie de sa carrière en Italie, empêché de rentrer en France par la Révolution française. Il sera professeur à l’École des Beaux-Arts de Florence en 1793, puis de Lucques en 1805 où il aura quelques élèves reconnus. Nommé vice-président de l'Académie de dessin et de sculpture de Carrare en 1806, il aura comme élève le sculpteur Pietro Tenerani. Il meurt dans cette ville en 1813. On ne lui connait qu'une soixantaine d’œuvres attribuées, la plupart dans des musées italiens.

ŒuvresModifier

 
Le Berger Pâris 1787

BibliographieModifier

  • Hélène Palouzié, Redécouvrir un peintre des Lumières : Jean-Baptiste Desmarais (1756-1813). Actes du colloque François-Xavier Fabre en son temps, Montpellier, Musée Fabre- Université de Montpellier ( - ), 2009

Notes et référencesModifier

  1. Sur le site Catalogue Drouot.com lors de son passage aux enchères.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :