Jean-Baptiste Chavannes (1748-1791)

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'affranchi haïtien qui combattit pour l'indépendance des États-Unis et la reconnaissance de l'égalité des droits à Saint-Domingue. Pour l'agronome haïtien, voir Jean-Baptiste Chavannes.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chavannes.
Jean-Baptiste Chavannes
Jean-Baptiste Chavannes by J. Verschueren.jpg
Un portrait de Jean-Baptiste Chavannes par J. Verschueren
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Statut
Esclave (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Baptiste Chavannes (Grande-Rivière-du-Nord, vers 1748 - Cap-Haïtien, 25 février 1791) est un affranchi haïtien qui combattit pour l'indépendance des États-Unis et la reconnaissance de l'égalité des droits entre blancs et libres de couleur à Saint-Domingue.

BiographieModifier

Il participe à la campagne d'Amérique en 1779, sous les ordres du comte d'Estaing , et de son chef d'état-major, le vicomte François de Fontanges[1]. Plus tard, en 1790, il soutient l'action de Vincent Ogé à Saint-Domingue pour obtenir l'égalité des droits entre blancs et libres de couleur. La révolte ayant échoué, ils sont livrés aux autorités françaises par les Espagnols. Condamnés au supplice de la roue et exécutés le 25 février 1791[2], leur combat inspira sans doute le soulèvement des esclaves noirs de 1791.

Notes et référencesModifier

  1. Le 19 octobre 1791, le vicomte de Fontanges, propriétaire aux Gonaïves, signe un concordat afin d'accorder l'égalité des droits civiques en faveur des libres et de dénoncer l'infamie des juges qui ont condamné Jean-Baptiste Chavannes et Vincent Ogé
  2. Olivier Grenouilleau, « Comment la France a aboli l'esclavage », L'Histoire n°423, mai 2016, p. 68.

BibliographieModifier

  • Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p. 558  
  • Chavannes, Jean Baptiste, in Appletons' Cyclopædia of American Biography, New York, 1900 (Lire en ligne)

Liens externesModifier