Jan de Klerk

homme politique sud-africain

Jan de Klerk
Illustration.
Jan de Klerk en 1956.
Fonctions
Président d'Afrique du Sud (intérim)
Prédécesseur Jacobus Johannes Fouché
Successeur Nicolaas Johannes Diederichs
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Burgersdorp (en) (Colonie du Cap) (auj. Afrique du Sud)
Date de décès (à 75 ans)
Lieu de décès Krugersdorp (Afrique du Sud)
Nationalité Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Conjoint Hendrina Cornelia Coetzer
Enfants Willem Johannes
Frederik de Klerk

Johannes de Klerk ( - ) est un homme politique sud-africain. Il fut membre du parti national, sénateur (1955-1975), ministre successivement du travail et des travaux publics (1955-1958), du travail et des mines (1958-1961), des affaires internes, du travail et de l'immigration (1961), des affaires internes, de l'éducation, des arts et des sciences (1961-1966), de l'éducation, des arts et des sciences et de l'information (1966-1967) et ministre de l'éducation nationale (1968-1969). Il fut aussi président du Sénat de 1969 à 1976. Il est le père de Frederik de Klerk, Président de la république d'Afrique du Sud de 1989 à 1994.

BiographieModifier

Fils ainé du révérend Willem de Klerk et de son épouse Aletta Johannes van Rooy, petit-fils de Johannes Cornelis van Rooy, membre du Sénat de l'Union de l'Afrique du Sud (1929-1939), Jan de Klerk est né le à Burgersdorp.

Il passe son enfance à Potchefstroom, dans le sud-ouest du Transvaal. Diplômé de l'université de Potchefstroom (1926) où il fut le président du conseil représentatif des étudiants (1925-1926), il se marie le avec Hendrina Cornelia Coetzer (1904-2001) avec qui il a deux fils, Willem Johannes et Frederick Willem de Klerk, futur président de la république d'Afrique du Sud.

De 1927 à 1945, Jan de Klerk est enseignant à Nylstroom et dans le Witwatersrand. Il devient directeur d'école et secrétaire du syndicat des travailleurs blancs. En janvier 1947, il devient secrétaire administratif du parti national pour la région du Rand puis en 1948, secrétaire en chef du NP du Transvaal. De 1949 à 1955, il est membre du conseil provincial du Transvaal.

En 1954, Jan de Klerk est nommé sénateur et ministre du travail et des travaux publics dans le gouvernement de son beau-frère, le premier ministre JG Strijdom. Cette nomination provoque une controverse publique en raison des liens de parenté entre les deux hommes.

Il est ministre dans les gouvernements suivant d'Hendrik Verwoerd et de John Vorster jusqu'en 1969, s'occupant successivement des mines, des affairers internes, de l'immigration et de l'éducation. En tant que ministre de l'éducation, il participe à la fondation de l'université afrikaans du Rand (RAU) et de l'université de Port Elizabeth (UPE) tout en étant chancelier de l'université de Potchefstroom. Il est pressenti à deux reprises pour être le candidat au poste honorifique de président de la république en 1967 et 1968.

De 1969 à 1976, il préside la chambre haute du parlement sud-africain ce qui lui donne l'occasion d'assurer brièvement l'interim de la présidence sud-africaine en 1975. Il se retire de la vie politique et décède à Krugersdorp le [1].

HommagesModifier

Un lycée de Krugersdorp a été baptisé en l'honneur de Jan de Klerk[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier