Ouvrir le menu principal

Jacobus Johannes Fouché

homme politique sud-africain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fouché.

Jacobus Johannes Fouché
Illustration.
J.J. Fouché en 1968
Fonctions
Président de l'État de la République d'Afrique du Sud

(6 ans, 11 mois et 30 jours)
Prédécesseur Jozua François Naudé (interim)
Charles Swart
Successeur Nicolaas Johannes Diederichs
Ministre des Services techniques agricoles et des Affaires de l'eau
Président Charles Swart
Jozua François Naudé (interim)
Premier ministre John Vorster
Prédécesseur P. K. Le Roux
Successeur D.C.H. Uys
Ministre de la Défense
Premier ministre Hendrik Verwoerd
Prédécesseur François Christiaan Erasmus
Successeur Pieter Botha
Membre de l'Assemblée pour Bloemfontein West
Administrateur de l'État libre d'Orange
Prédécesseur Stephanus Philippus Barnard
Successeur J.W.J.C. du Plessis
Membre du Parlement pour Smithfield
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Wepener, État libre d'Orange
Date de décès (à 82 ans)
Lieu de décès Le Cap, Province du Cap (Afrique du Sud)
Nationalité Sud-africaine
Parti politique Parti national
Conjoint Letta Rhoda McDonald (1900-1993)
Enfants Jacobus Johannes Fouche (1921-1982)
Diplômé de Victoria College, Stellenbosch

Jacobus Johannes Fouché
Président de l'État de la République d'Afrique du Sud

Jacobus Johannes (Jim) Fouché (1898-1980) est un homme d'État sud-africain, président de l'État de la République d'Afrique du Sud de 1968 à 1975.

Membre du Parti national, député, Jim Fouché fut également ministre de la défense de 1959 à 1966, ministre de l'agriculture (1966-1968) et chef du parti national de l'état libre d'Orange (1965-1968).

Sommaire

BiographieModifier

 
Jacobus Johannes Fouché à la fin des années 40

D'ascendance française huguenote, fils de Jacobus Johannes Fouché (1868-1936) et de son épouse, Maria Élisabeth Johanna Steynberg (1878-1942), J.J. Fouché est né à Wepener, district de Rouxville, dans la république boer de l'État libre d'Orange en 1898. Devenu un fermier prospère, il affiche des convictions républicaines et anti-britanniques.

Membre Parti national réunifié, il est élu député de Smithfield (1941-1950).

De 1954 à 1959, il est administrateur de la province de l'état libre d'Orange avant d'entrer au gouvernement d'Hendrik Verwoerd et d'être élu élu député de Bloemfontein West (1960-1968).

Dans le gouvernement Verwoerd, Fouché est nommé ministre de la Défense (1959-1966). A cette fonction, il s'efforce de moderniser l'armée et parvient en 5 ans à faire passer le budget de la défense de 45 millions à 256 millions de rands, faisant de l'Afrique du Sud la première force militaire du continent africain[1].

En avril 1966, il est nommé par Verwoerd au ministère de l'agriculture, des services techniques et des eaux[2]. Confirmé à cette fonction dans le gouvernement Vorster, il travaille à augmenter le rendement de la terre et organise la lutte contre les conséquences de la sécheresse en venant en aide aux fermiers[1].

Durant ses fonctions ministérielles, Fouché n'apparait pas avoir joué de rôle prééminent dans l'élaboration et la mise en œuvre de la politique d'apartheid[1].

Chef du parti national de l'état libre d'Orange à partir de 1965, Jim Fouché est élu président de l'État de la République d'Afrique du Sud par le Parlement sud-africain le 19 février 1968 et prête serment le . Il est le seul président de l’État sud-africain à exercer cette fonction honorifique (1961-1984) jusqu'au terme de son mandat de 7 ans le .

Jim Fouché est mort au Cap le . Il est enterré à Bloemfontein.

Vie privéeModifier

Marié à Letta Rhoda McDonald, Jim Fouché est le père de J.J. "Bux" Fouché (1921-1982), avocat et ambassadeur sud-africain.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier