Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olsson.

Jan Erik Olsson est un évadé de prison suédois qui, tentant de commettre un braquage dans une banque de Stockholm le , sera contraint par l'intervention de la police de se retrancher avec 4 otages, des employés de la banque.

Il obtiendra la libération de son compagnon de cellule, Clark Olofsson, qui viendra le rejoindre dans la banque.

Cette prise d'otages deviendra célèbre pour la sympathie qu'inspireront les deux bandits à leurs otages. Ceux-ci refuseront de témoigner à charge lors du procès, et iront même jusqu'à les défendre. Par la suite, ils viendront leur rendre visite en prison. La légende veut même que Kristin, une des victimes, se soit mariée avec Jan Erik par la suite, mais ce fait fut démenti[1].

En 1978, ce comportement paradoxal des victimes de prise d'otage sera décrit pour la première fois par le psychiatre américain F. Ochberg qui lui donnera le nom de « syndrome de Stockholm », en référence à la prise d'otages du Kreditbanken (en).

Sommaire

Voir aussiModifier