Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lloyd.
Jake Lloyd
Description de cette image, également commentée ci-après
Jake Lloyd en 2007.
Nom de naissance Jacob Christopher Lloyd
Naissance (30 ans)
Fort Collins, Colorado, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Films notables Star Wars : épisode I - La Menace fantôme

Jake Lloyd est un acteur américain né le 5 mars 1989 à Fort Collins (Colorado).

Il est mondialement connu pour son incarnation d'Anakin Skywalker enfant dans le blockbuster Star Wars : épisode I - La Menace fantôme, sorti en 1999.

Sommaire

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Jacob Christopher Lloyd, dit Jake Lloyd, naît le 5 mars 1989 à Fort Collins, dans le Colorado, d'une mère agent artistique et d'un père médecin dans un service d'urgences. Il débute dans le métier à l'âge de six ans, en tournant dans une publicité consacrée à la société Ford. Il enchaîne ensuite les rôles dans différents films publicitaires.

En 1996, alors âgé de sept ans, son premier film Décroche les étoiles sort dans les salles, dans lequel il joua le rôle de J.J., un garçon qui apporte la joie et le bonheur auprès du personnage principal. La même année, il tourna son deuxième film La Course au jouet en donnant la réplique à son acteur préféré, Arnold Schwarzenegger. En parallèle, il fait quelques apparitions dans deux séries à succès, Urgences et Le Caméléon. Rapidement, il s'ensuivit le tournage d'un téléfilm Apollo 11 puis, en 1998, il enchaine avec le téléfilm de science-fiction L'expérience fatale.

Ensuite, il apparait surtout dans le film Star Wars : épisode I - La Menace fantôme, dans le rôle du jeune Anakin Skywalker. Le succès planétaire du film fait du jeune acteur, tête d'affiche âgée d'à peine 10 ans, une star. Sa renommée lui vaut cependant quelques problèmes, notamment dans son école, où les camarades l'accablent de requêtes d'autographes et de témoignages, et imitent le bruit du sabre laser à son passage. Il est contraint de déménager deux fois.

Après Star Wars, il tourna dans deux autres films : Die with Me dans un premier temps, puis Madison en 2000. Le second long-métrage verra sa sortie retardée à 2005, suite aux déboires financiers du studio MGM. Il s'agit de sa dernière apparition à l'écran. Il essaie alors de retomber dans l'anonymat, souhaitant passer son adolescence tranquillement. Depuis 2001, il s'en tient à sa décision de ne plus tourner de film, ne supportant plus qu'une caméra soit braquée sur lui. Il continue cependant à faire des apparitions publiques lors de festivals consacrés à la bande dessinée et à la science-fiction. Il reçoit son diplôme de fin de secondaire en 2007 à Carmel dans l'Indiana[1], puis étudie le cinéma et la psychologie durant un semestre au Columbia College à Chicago, avant d'arrêter.

En 2012, il déclare dans une entrevue que la célébrité obtenue par Star Wars a fait de sa scolarité un enfer et que cela entraina sa décision d'arrêter sa carrière d'acteur[2]. Il travaille également sur un documentaire traitant des réfugiés tibétains en Inde qui essayent d'échapper aux persécutions du gouvernement chinois[3].

En juin 2015, il est arrêté pour excès de vitesse et conduite sans permis. Il est diagnostiqué schizophrène pendant sa détention, et placé dans un établissement psychiatrique[4].

FilmographieModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

  • YoungStar Awards
    • Meilleure performance pour un jeune acteur dans un film dramatique

Notes et référencesModifier

  1. Associated Press, « Star Wars child actor, Carmel grad arrested in South Carolina », Indianapolis Star, Indianapolis, Indiana, Gannett Company,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Anisiobi, J.J., « Anakin Skywalker actor Jake Lloyd: 'Star Wars fame turned my life into a living hell' », Daily Mail,
  3. Brandon Jones, « Jake Lloyd moves on from ‘Star Wars’ to pursue writing and directing », The Global Dispatch, Lexington, North Carolina, The Dispatch Publishing Company, Inc., (consulté le 19 mars 2018)
  4. « Star Wars : Jake Lloyd placé dans un établissement psychiatrique », sur people.bfmtv.com,

Liens externesModifier