Ouvrir le menu principal

Jacques Proulx (animateur)

animateur radiophonique québécois
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Proulx et Jacques Proulx.
Jacques Proulx
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Fratrie

Jacques Proulx (né le [1] à Montréal - mort le 14 décembre 2013[2]) est un animateur radiophonique québécois.

Il est le frère de Gilles Proulx et le père de Caroline Proulx[2].

BiographieModifier

Après des débuts à Matane et à Québec, Proulx revient travailler dans le domaine radiophonique à Montréal en 1962, à l'antenne de CKAC[3],[4],[2]. Il co-anime une émission du matin avec Réal Giguère, puis anime une émission d'après-midi[3].

En 1968, il prend la barre de l'émission du matin Les Prouesses du matin, qu'il tiendra jusqu'en 1987[2]. Il sera l'un des animateurs radiophoniques les plus écouté de sa génération[2].

Après plusieurs années de lutte contre le cancer, il meurt le 14 décembre 2013 à l'Hôpital Saint-Luc à l'âge de 78 ans[2],[5].

Le fonds d'archives de Jacques Proulx (P906)[6] est conservé au centre BAnQ Vieux-Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Notes et référencesModifier

  1. La date de naissance de Joseph-Jacques-André Proulx provient de son acte de baptême de la paroisse Notre-Dame-des-Sept-Douleurs de Verdun, no 103 de la page 19r de l'année 1935. Baptisé le 5 mai et né le 4. Sur le site de généalogie Ancestry.ca
  2. a b c d e et f La Presse canadienne, « L'ancien animateur Jacques Proulx est décédé », Le Devoir,
  3. a et b « Décès de l'animateur Jacques Proulx », sur http://www.newswire.ca,
  4. Anne Laguë et Catherine Gignac, « L'ex-animateur de radio Jacques Proulx s'est éteint », La Presse,
  5. « L'animateur de radio Jacques Proulx n’est plus », Société Radio-Canada,
  6. « Fonds Jacques Proulx (P906) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). », sur Pistard - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (consulté le 16 mars 2015)