Jacques Fortier

journaliste et écrivain français

Jacques Fortier est un journaliste et auteur français de romans policiers né le à Haguenau (Bas-Rhin).

Jacques Fortier
Image dans Infobox.
Jacques Fortier
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
HaguenauVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Genre artistique

BiographieModifier

Titulaire d’une maîtrise en droit, du diplôme de l’Institut d’étude politique de Paris (1978) et du diplôme du Centre de formation des journalistes (1979)[1], Jacques Fortier a été journaliste à France 3 Alsace (1979)[1], au quotidien Le Nouvel Alsacien (1980-1982), journaliste puis rédacteur en chef à France Bleu Alsace (1982-1990)[1], grand reporteur puis chef de service aux Dernières Nouvelles d'Alsace (1991-2018), où il a assuré successivement les rubriques Défense, Religion et Politique[1]. Il a été correspondant à Strasbourg du quotidien Le Monde (1983-2018)[2].

Jacques Fortier est l’auteur de sept romans policiers régionaux dans la collection des « Enquêtes rhénanes » chez Le Verger Éditeur depuis 2009[1],[3].

PublicationsModifier

  • Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Koenigsbourg (Le Verger Éditeur, 2009), adapté en bande dessinée par Roger Seiter, scénariste, et Giuseppe Manunta, dessinateur (Le Verger Éditeur, 2013), bande dessinée traduite en espagnol, allemand et anglais.
  • Tambov, le camp des Malgré Nous alsaciens et mosellans prisonniers des Russes (La Nuée-Bleue, 2010)
  • Quinze jours en rouge (Le Verger Éditeur, 2011)
  • Dessine-moi un loup (Le Verger Éditeur, 2013)
  • Chapitre fatal à la cathédrale (Le Verger Éditeur, 2015)[4]
  • Il est minuit, monsieur Meyer (Le Verger Éditeur, 2016)
  • Opération Shere Khan (Le Verger Éditeur, 2018)
  • Ce que vous faites au plus petit , entretiens avec Denise Baumann (Éditions du Signe, 2019)
  • Les neuf sentinelles des Vosges (La Verger Éditeur, 2020)

Prix et distinctionsModifier

Prix Templeton du meilleur journaliste religieux européen décerné par la Conférence des Églises européennes (2003)[5]

2e prix de la fondation Alexandre-Varenne pour la presse quotidienne régionale (1999)[6]

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Jacques Fortier, la passion de l'enquête », sur RCF Radio,
  2. « Jacques Fortier, ses dernières publications dans Le Monde », sur Le Monde (consulté le 20 novembre 2020)
  3. Élise Descamps, « De la presse au polar, la passion de l’Alsace », La Croix, 19 décembre 2011.
  4. Jean-Pierre Denis, « Chapitre fatal à la cathédrale », La Vie, 22 juillet 2015.
  5. « Jacques Fortier lauréat du prix Templeton », La Croix,‎ (lire en ligne)
  6. « Le prix Alexandre-Varenne à François Simon », Libération,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier