Ouvrir le menu principal

La Conférence des Églises européennes ((en) Conference of European Churches ; (de) Konferenz Europäischer Kirchen) (KEK) est une organisation œcuménique chrétienne.

Sommaire

ObjectifsModifier

La KEK a été fondée en 1959 pour promouvoir la réconciliation, le dialogue et l'amitié entre les Églises d'Europe à l'époque de la guerre froide, quand les divisions et tensions politiques étaient croissantes.

Dans son engagement en Europe dans son ensemble, la KEK cherche à aider les Églises européennes à renouveler leur vie spirituelle, à renforcer leur témoignage et service commun et à promouvoir l'unité de l’Église et la paix dans le monde.

La KEK est une association rassemblant 116 membres qui sont des Églises orthodoxes, protestantes, anglicanes et vieille-catholique de tous les pays d'Europe, et 40 conseils nationaux des Églises et organisations en partenariat. La KEK a des bureaux à Bruxelles et Strasbourg.

GouvernanceModifier

Jusqu'en 2013, la KEK était gouvernée par un Comité Central annuel se réunissant entre chaque assemblée. Lors de la quatorzième Assemblée de la KEK (Budapest, 2013), le Comité Central de 40 personnes a été remplacé par un Conseil de Direction de 20 membres. Le Conseil de Direction se réunit deux fois par an pour superviser la mise en œuvre des décisions de l'Assemblée[1]. De récentes réunions du Comité de Direction ont eu lieu à Genève (2003), Prague (2004), Crète (2005), Derry (2006) et Crète (2012).

Le Président de la KEK (de 2009 à 2013) était S.Em. Métropolite Emmanuel de France. Son successeur en 2013 était Christopher Hill (en), un évêque de l’Église d'Angleterre à la retraite (anciennement évêque de Guildford). Le 4 juin 2018, Rév. Christian Krieger de l'Église protestante réformée d'Alsace et de Lorraine a été élu Président à Novi Sad en Serbie.

Le statut de longue date de membre des Organisations Associées de tous les courants du mouvement œcuménique a été annulé après un débat controversé par la quatorzième Assemblée de la KEK, lors d'un second vote à huis clos demandé par l'Église évangélique d'Allemagne, l'un des principaux contributeurs au budget de la KEK. A été offert aux organisations exclues un statut sans droit de vote d'Organisation en Partenariat comme les Conseils nationaux d'Églises dans la KEK, en affiliation avec le Conseil Œcuménique des Églises.

SecrétariatModifier

Les bureaux de la Conférence des Églises européennes sont basés à Bruxelles, Belgique (anciennement les bureaux utilisés par la Commission Église et Société de la KEK) et à Strasbourg, France. L'ancien secrétariat général de la KEK et l'ancienne Commission Églises en Dialogue étaient auparavant situés dans le Centre Œcuménique à Genève, Suisse, et qui reste le siège du Conseil Œcuménique des Églises.

Le Secrétaire général est F. Heikki Huttunen, de l'Église orthodoxe de Finlande. Il a succédé au Rév. Guy Liagre, ancien Président de l'Église protestante unie de Belgique et du Rév. Prof. Dr Viorel Ionita qui fut Secrétaire Général par intérim de 2010 à 2014. L'ancien Secrétaire général (2005-2010) était le Vénérable Colin Williams, ancien Archidiacre de Lancaster au sein de l’Église d'Angleterre ; il avait succédé au Rév. Dr Keith Clements.

AssembléesModifier

La quatrième assemblée de la KEK (1964) s'est tenue sur un bateau en mer Baltique en raison des difficultés à obtenir un visa pour les délégués issus des pays d'Europe de l'Est.

  • 1959 Nyborg, Danemark : European Christianity in Today’s Secularised World
  • 1960 Nyborg, Danemark : The Service of the Church in a Changing World
  • 1962 Nyborg, Danemark : The Church in Europe and the Crisis of Modern Man
  • 1964 Mer Baltique, à bord du M.V. Bornholm : Living Together as Continents and Generations
  • 1967 Pörtschach, Autriche : To Serve and Reconcile: the Task of the European Churches Today
  • 1971 Nyborg, Danemark : Servants of God, Servants of Men
  • 1974 Engelberg, Suisse : Act on the Message - Unity in Christ and Peace in the World
  • 1979 La Canée, Crète, Grèce : Alive to the World in the Power of the Holy Spirit
  • 1984 Genève, Suisse : Witness to God in Secular Europe
  • 1986 Stirling, Écosse : Glory to God and Peace on Earth
  • 1992 Prague, alors Tchécoslovaquie (désormais République Tchèque) : God Unites - in Christ a New Creation
  • 1997 Graz, Autriche : Reconciliation, Gift of God and Source of New Life
  • 2003 Trondheim, Norvège : Jesus Christ Heals and Reconciles: Our Witness in Europe
  • 2009 Lyon, France : Called to One Hope in Christ
  • 2013 Budapest, Hongrie : And now what are you waiting for?” CEC and its Mission in a Changing Europe
  • 2018 Novi Sad, Serbie : Witness, Justice, Hospitality

Églises membres francophonesModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier