Jūkichi Yagi

écrivain japonais
Yagi Jūkichi
Description de cette image, également commentée ci-après
Yagi Jūkichi
Naissance
Machida, Tokyo
Décès (à 29 ans)
Chigasaki, Kanagawa, Japon
Activité principale
instituteur
Auteur
Langue d’écriture japonais
Genres
Poésie religieuse

Jūkichi Yagi (八木 重吉?) ( - ) est un poète japonais préoccupé de thèmes religieux modernes, de la fin de l'ère Taishō aux premières années de l'ère Shōwa.

BiographieModifier

Né à Tokyo, Yagi fréquente l'école normale de Kamakura, préfecture de Kanagawa, où il se convertit au méthodisme et se familiarise avec la poésie de Rabindranath Tagore. Il est baptisé en 1919 à l'église chrétienne de Toshima à Tokyo. Il reste fervent protestant toute sa courte vie mais se rapproche du mouvement (Mukyōkai) (religion sans église) créé par Uchimura Kanzō.

Après avoir obtenu son diplôme, Yagi enseigne à l'école normale de Mikage dans la préfecture de Hyōgo et il commence à composer des vers pour exprimer sa foi. Il publie sa première collection de poèmes Aki no Hitome (秋の瞳) (« œil d'automne ») en 1925. Bien qu'il ait confié plusieurs poèmes à des revues de poésie telle que Nihon Shijin par exemple, Yagi reste à l'écart des cercles littéraires.

Hospitalisé pour tuberculose en 1926, il meurt le . Ce n'est qu'après sa mort et la publication de Mazushiki Shinto (貧しき信徒) (« Humble croyant »), Yagi Jukichi Shishu (八木重吉全詩集) (« Anthologie Yagi Jukichi ») et Kami O Yobu (神を呼ぼう) (« Parle à Dieu ») qu'il obtient une large reconnaissance.

BibliographieModifier

  • Keene, Donald. Dawn to the West. Columbia University Press (1998). (ISBN 0-231-11435-4)

Source de la traductionModifier