Ouvrir le menu principal

Izumo-taisha

bâtiment de Shimane, au Japon
(Redirigé depuis Izumo Taisha)
Izumo-taisha
IZUMOTAISHA-1999-1.jpg
Nom originel
出雲大社Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom en kanas
いずもおおやしろ, いずもたいしゃVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Localité
Aire protégée
Coordonnées
Culte
Type
Religion
Dédié à
Architecture
Style
Histoire
Statut patrimonial
Site web

Izumo-taisha (出雲大社?, aussi nommé Izumo no ōyashiro) est un des plus anciens et des plus importants sanctuaires shinto du Japon. Son nom signifie « le grand sanctuaire d'Izumo », la ville où il est situé.

Ce sanctuaire est dédié au kami Ōkuninushi-no-mikoto[1]. Il a donné son nom au style d'architecture Taisha-zukuri. Le sanctuaire Izumo et les bâtiments situés autour sont classés trésor national. Les déités de Kotoamatsukami, c'est-à-dire Amenominakanushi, Takamimusubi-no-kami, Kamimusubi-no-kami et Amaterasu sont également vénérés, quoiqu'au second plan depuis que la lignée Senge des Gūji d'Izumo a décrété leur séparation d'avec le shintoïsme d'État, centré autour de l'empereur.

La date de la fondation du sanctuaire remonterait au VIIe siècle[1]. Le bâtiment actuel du pavillon principal a été construit en 1744[1]. Sa hauteur est de 24 mètres environ, taille exceptionnelle pour un sanctuaire shintô[1]. D'après les archéologues (et selon la tradition), le pavillon principal devait être encore plus élevé à ses origines[1]. Cette thèse a été accréditée par la récente découverte de gros piliers aux abords immédiats du pavillon actuel.

Le sanctuaire a connu un sengū, cérémonie pendant laquelle la divinité est déménagée dans un sanctuaire temporaire à proximité pour permettre des réparations ou la reconstruction du sanctuaire, à peu près tous les soixante ans depuis 1609, au début de l’époque d’Edo.

Les dieux, ou kamis, sont censés se rassembler au mois d'octobre, appelés traditionnellement kannazuki ou kaminashizuki, « mois sans dieu », au sanctuaire pour leur réunion annuelle[1]. D’ailleurs, dans la région d’Izumo, ce mois s’appelle kamiarizuki, « le mois des dieux présents »[1].

RéférencesModifier

  1. a b c d e f et g « Le sanctuaire d’Izumo fait peau neuve tous les 60 ans », www.nippon.com, 30 octobre 2013 (consulté le 6 juin 2019).

Sur les autres projets Wikimedia :