Ivarr de Dublin

roi de Dublin
(Redirigé depuis Ivarr roi de Dublin)

Ivarr (mort en 873), (irlandais : Ímar), était un roi viking actif en Irlande et dans le nord de la Grande-Bretagne pendant vingt ans. Il fut co-roi de Dublin de 853 à 873 et il est considéré comme l’ancêtre éponyme de la dynastie des Uí Ímair ou Uí Ímhair.

Ivarr de Dublin
Fonction
Roi
Royaume de Dublin
Biographie
Décès
Activité
Famille
Père
Enfants
Parentèle
Ivarr II Uí Ímair (petit-fils)
Ragnall Uí Ímair (petit-fils)
Sigtryggr Caoch (petit-fils)
Gothfrith Uí Ímair (petit-fils)Voir et modifier les données sur Wikidata

OrigineModifier

Ivarr ou Ímar est parfois identifié avec le mythique Ivarr Ragnarsson Boneless (i.e Ivarr sans os) le fils du non moins mythique Ragnar Lodbrok[1]. Toutefois selon les Annales fragmentaires d'Irlande Ivarr dont l’origine est inconnue est le frère des rois vikings Amlaíb ou Óláfr et Auisle

BiographieModifier

Les Annales irlandaises relèvent en 857 qu'Ivarr et son frère Óláfr défont dans le Munster un de leurs concurrents Caittil Find, identifié sans certitude avec le viking Ketill au Nez plat qui était à la tête d’une troupe de Vikings et d’Irlandais[2].

Le Chronicon Scotorum précise que l’année suivante, Ivarr, qui s’implique dans les querelles séculaires entre les dynastes irlandais, écrase le Cinél Fiachach sans doute avec l'aide de son allié irlandais Cerball mac Dúnlainge, roi d’Osraige[3].

Deux ans après, Ivarr, associé à Olaf mène une grande armée contre le royaume de Mide[4]. Ensuite allié à un troisième roi Viking Auisle et cette fois aussi au roi de Mide Lorcan mac Cathal, ils dévastent le royaume de Flann mac Conaing en 863[5].

Les Annales d'Ulster relèvent qu’en 870, Ivarr accompagne de nouveau Óláfr lorsqu’ils mettent le siège devant Dumbarton la capitale du royaume de Strathclyde[6] et qu’il ramènent en Irlande l’année suivante des captifs Angles, Britons et Pictes[7]. Le Chronicon indique qu’Ivarr revient bien avec des otages d’Alba mais ne mentionne pas de Pictes parmi eux[8]

Ímar demeure seul après la disparition des sources d’Amlaíb Conung l’année suivante et les Chroniques d'Irlande s’accordent enfin pour relever sa mort en 873.

PostéritéModifier

Les sources ne conservent curieusement que peu de souvenirs de l‘activité des fils d’Ímar qui disparaissent rapidement[9] :

Par contre ses petits-fils les Uí Ímair ou Uí Ímhair forment avec leurs descendants une dynastie de rois Norvégiens-Gaëls qui seront actifs en Irlande et dans le nord de la Grande-Bretagne pendant les deux siècles suivants[12] :

Notes et référencesModifier

  1. (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1 852640472) p. 161
  2. Annales d'Ulster: AU 857.1
  3. Chronicon Scotorum: CS 858
  4. Annales d'Ulster: AU 859.2
  5. Annales d'Ulster: AU 863.4
  6. Annales d'Ulster: AU 870.6
  7. Annales d'Ulster: AU 871.2
  8. Cette absence et celle scots dans les autres sources permet d'envisager une alliance tacite avec la dynastie de Kenneth mac Alpin
  9. (en) Clare Downham Vikings Kings of Britain and Ireland : The Dynasty of Ivarr to A.D. 1014 Dunedin Academic Press Edinburgh 2007 (ISBN 9781906716066) Figure 5 «The family of Ivarr  » p. 28
  10. Annales d'Ulster: AU 888.9
  11. Annales d'Ulster: AU 896.3
  12. (en) Clare Downham Op.cit Figure 6 « The Grandsons of Ivarr and Royal Succession of Dublin to 1014  » p. 29
  13. Annales d'Ulster: AU 896.7

BibliographieModifier

Liens externesModifier