Isabelle d'Aragon (1380-1424)

infante d'Aragon, comtesse d'Urgell
Isabelle d'Aragon
Blasco Granen-taller sepulcre Isabel Arago Sixena-s.XIV 5327.jpg
Titre de noblesse
Comtesse consort d'Urgell
-
Prédécesseur
Biographie
Naissance
Décès
Activité
NobleVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Maison d'Aragon (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Isabelle d'Urgell (en)
Eléonore d'Urgell (d)
Joana d'Urgell (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Noble (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Blasco Granen-taller sepulcre Isabel Arago Sixena-s.XIV 5328.jpg
Blason

Isabelle d'Aragon (vers 13801424[1]) est une fille de Pierre IV, roi d'Aragon, et de sa quatrième épouse Sibylle de Fortià. Elle était infante d'Aragon et comtesse d'Urgell par mariage[2].

FamilleModifier

Isabelle est la plus jeune des onze enfants nés de Pierre IV d'Aragon. Ses frères aînés, Elphonse et Pierre, sont tous deux morts jeunes. Parmi ses demi-frères, il y a les rois Jean Ier et Martin Ier d'Aragon. Parmi les demi-sœurs d'Isabelle figurent Constance, reine de Sicile, Jeanne, comtesse d'Ampurias, et Éléonore, roi de Castille.

MariageModifier

Elle épouse à Valence le Jacques II, comte d'Urgell[2] et, peu après le mariage, Jacques est nommé lieutenant général du royaume d'Aragon, en 1408.

Le comté d'Urgell est confisqué et réuni à la Couronne en 1413, après la révolte de son mari contre le roi Ferdinand Ier, qui avait été choisi en 1412 pour monter sur le trône d'Aragon (compromis de Caspe), malgré les droits de Jacques II, que ce dernier estimaient plus solides, étant descendant en lignée masculine de la maison royale d'Aragon. Plus tôt, Ferdinand avait offert à Jacques 150 00 florins et le titre de duc de Montblanc, et propose une union entre Henri d'Aragon, son fils, et Isabelle d'Urgell, fille de Jacques et d'Isabelle, mais Jacques avait refusé l'offre de Ferdinand, sur le conseil de sa mère. En plus de la perte de son titre et de ses biens, Jacques a été jugé et condamné à la réclusion à perpétuité.

Le couple avait eu cinq enfants[3] :

Isabelle meurt en 1424 après avoir survécu à au moins deux de ses enfants. Son mari est encore en prison, à Xàtiva, où il meurt en 1433.

RéférencesModifier

  1. (en) Charles Cawley, « Aragon Catalonia », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le ).
  2. a b et c Ryder 2007, p. 152.
  3. (en) Charles Cawley, « Catalan Nobility », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le ).

BibliographieModifier

  • (en) Alan Ryder, The Wreck of Catalonia: Civil War in the Fifteenth Century, Oxford University Press,