Isabel Le Brun de Pinochet

Féministe et professeure chilienne
Isabel Le Brun de Pinochet
Isabel Le Brun de Pinochet.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Éducatrice, enseignante, militante pour les droits des femmesVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Jusqu'en Années 1870Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Tancredo Pinochet LeBrun (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Isabel Le Brun de Pinochet (née en 1845 et morte le [1] à San Felipe) est une éducatrice et activiste féministe chilienne. Elle permet, en collaboration avec Antonia Tarragó González, l'accès des femmes à l'enseignement mixte et universitaire au Chili.

BiographieModifier

Elle est la fille d'un militaire français et d'une éducatrice de San Felipe[2].

Au milieu du XIXe siècle au Chili, l'accès à l'éducation secondaire pour les jeunes femmes est limité et seulement dispensé par des écoles religieuses. Isabel Le Brun de Pinochet ouvre à Santiago en 1875 une école secondaire privée[3], le Lycée Recoleta[4], connu plus tard sous le nom du Lycée Isabel Le Brun de Pinochet[5],[6]. Cela ouvre la voie à un système éducatif financé par l'État pour les deux sexes, en étant une des premières institutions qui apporte aux femmes le même type d'éducation qu'aux hommes[7]. Elle ne donne pas uniquement une éducation primaire, elle enseigne également en école secondaire.

 
Las Educadoras, de Samuel Román - Alameda - Santiago, Chili.

A la fin de la deuxième année de fonctionnement du collège, le 1 décembre 1876, elle décide d'envoyer au Conseil d'Admission de l'Université du Chili, une demande de nomination d'une commission pour valider les examens des étudiantes de son institution[8]. L'objectif de cette validation est de permettre l'accès des femmes à l'enseignement universitaire[9]. A l'appui de cette demande elle signale trois problématiques : d'une part, l'inexistence « de toute disposition universitaire qui réglemente les examens des étudiantes, visant à garantir avec des certificats légaux leurs aptitudes pour accéder à des degrés supérieurs d'éducation », d'autre part l'absence de « plan d'études pour étudiantes », enfin les parents des étudiantes expriment leur inquiétude quant au fait que leurs filles ne puissent pas aspirer à des études universitaires, malgré leurs résultats scolaires[10].

Grâce à ses pressions et efforts, elle obtient en 1877 une autorisation du ministre de l'Éducation Miguel Luis Amunátegui[11] -via l'arrêté Amunátegui- pour que l'éducation supérieure soit désormais ouverte aux femmes chiliennes[9].

En avril de 1946, est inauguré le « Monument aux éducatrices »[2], qui lui est consacré ainsi qu'à Antonia Tarragó, œuvre réalisée par le sculpteur Samuel Román[12] et située à Santiago, Chili, sur la bande centrale de la Alameda[13], face à la 18e avenue[14].

Après sa mort, dans la commune de Renca un collège appelé « Isabel le Brun » a été ouvert en son hommage.

Elle est mariée à Cadres Fidel Pinochet Espinosa. Son fils Tancredo Pinochet LeBrun (es)est un intellectuel chilien[15].

PostéritéModifier

Isabel Le Brun fait partie des femmes citées dans l’œuvre féministe The Dinner Party de Judy Chicago réalisée de 1974 à 1979[16].

RéférencesModifier

  1. « Grandes educadoras: Isabel Le Brun de Pinochet », Biblioteca Nacional Digital de Chile, (consulté le )
  2. a et b (es) Las primeras: Mujeres que abrieron camino en Chile (ISBN 978-956-9986-43-7, lire en ligne), p. 185
  3. « Liceos particulares femeninos », Memoria Chilena (consulté le )
  4. (es) « Isabel Le Brun (1845-1930) », sur mujeresbacanas.com (consulté le )
  5. (es) « Liceo Isabel Le-Brun de Pinochet », Museo de la Educación Gabriela Mistral, (consulté le )
  6. (es) « DTO-126 EXENTO 11-AGO-1988 MINISTERIO DE EDUCACIÓN, SUBSECRETARIA DE EDUCACION », Ley Chile, (consulté le )
  7. « Brooklyn Museum: Isabel Pinochet », Brooklyn Museum (consulté le )
  8. (es) Jose Vera Rodríguez, El sistema de admisión a la universidad: Permanencia y cambio, (ISBN 978-956-11-2327-4, lire en ligne), p. 106
  9. a et b Sánchez Manríquez, « El ingreso de la mujer chilena a la universidad y los cambios en la costumbre por medio de la ley 1872-1877 », Historia (Santiago), vol. 39, no 2,‎ , p. 497–529 (ISSN 0717-7194, DOI 10.4067/S0717-71942006000200005, lire en ligne, consulté le )
  10. (es) Antonella Passi, « Los caminos de las chilenas hacia la Universidad (Decreto Amunategui) | Observatorio de Género y Equidad », (consulté le )
  11. (es) Maria José Cumplido, Chilenas rebeldes 2, (ISBN 978-956-6026-28-0, lire en ligne), p. 20
  12. (en-US) « Arte y Ciudad: El homenaje a “Las Educadoras” en la Alameda de Santiago », Plataforma Urbana (consulté le )
  13. « Poder femenino en los tours con sentido », (consulté le )
  14. « Eje Alameda », www.portaldearte.cl (consulté le )
  15. (es) Alfredo Sepulveda, Breve historia de Chile, (ISBN 978-956-262-540-1, lire en ligne) :

    « Tancredo Pinochet LeBrun (hijo de la "tigresa" Isabel LeBrun) »

  16. (en) « Brooklyn Museum Isabel Pinochet », sur Brooklyn Museum

Liens externesModifier