Isabel Barreto

Isabel Barreto de Castro
Nom de naissance Isabel Barreto
Naissance v. 1567
Pontevedra, Espagne
Décès
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagnole
Activité principale
Navigatrice
Ascendants
Conjoint

Isabel Barreto de Castro, née à Pontevedra en Espagne vers 1567 et morte en 1612, est une exploratrice et navigatrice espagnole, épouse du navigateur Alvaro de Mendaña qu'elle a accompagné dans son dernier voyage. Elle est considérée comme la première femme à avoir obtenu le grade d'amiral dans l'histoire de la navigation espagnole.

JeunesseModifier

Selon certaines sources[Lesquelles ?], elle serait la fille de Francisco Barreto, un marin portugais et 18e gouverneur de l'Inde portugaise, dont elle aurait hérité la passion de la navigation.

D'autres historiens[Lesquels ?] affirment que ses parents sont Nuño Rodríguez Barreto, conquistador du Pérou et Mariana de Castro, tous deux nés à Lisbonne. Elle a trois frères et trois sœurs[réf. nécessaire].

Alors qu'elle est encore enfant, sa famille s'installe au Pérou. Elle y fait la connaissance de Alvaro de Mendaña, chef de plusieurs expéditions dans l'océan Pacifique et découvreur des îles Salomon et des îles Marquises, qu'elle épouse en 1585.

Expédition aux îles SalomonModifier

De manière assez inhabituelle pour l'époque, elle se joint avec plusieurs autres femmes à l'expédition que son mari organise dans l'océan Pacifique, vers les îles Salomon.

Le départ a lieu le pour les 4 navires et les 378 personnes qui participent au voyage. 280 soldats sont présents à bord des différents navires, mais aussi les trois frères d'Isabel, et le chroniqueur portugais Pedro Fernández de Quirós.

Leur première découverte sera celle des îles Marquises, que Mendaña baptise ainsi en l'honneur de son protecteur García Hurtado de Mendoza, marquis de Cañete.

Ils atteignent ensuite les îles Santa Cruz, un groupe d'îles faisant partie des îles Salomon. Mendaña, atteint de malaria, tombe gravement malade et y meurt le . Avant de mourir, il nomme Isabel gouverneur à terre, et Lorenzo, l'un de ses frères de son épouse, amiral de l'expédition. Mais Lorenzo meurt quelques jours plus tard, et Isabel prend le commandement de l'expédition.

L'assassinat du chef indigène Malope provoque une révolte chez les habitants des îles, et l'expédition est forcée de quitter les lieux. Isabel prend la route des Philippines, où ils arrivent le .

D'après les chroniques[Lesquelles ?], plusieurs marins sont pendus durant le trajet en raison d'actes de désobéissance, sur ordre d'Isabel.

Dernières annéesModifier

Aux Philippines, elle épouse la même année le général Fernando de Castro, chevalier de l'ordre de Saint Jacques. En 1597, ils organisent tous les deux une nouvelle expédition qui les emmène d'abord à Acapulco au Mexique, puis en Argentine, où ils vivent durant plusieurs années.

Ils retournent ensuite au Pérou où, selon certains historiens[Lesquels ?], Isabel meurt en 1612, puis est enterrée à Castrovirreyna.

D'autres historiens[Lesquels ?] affirment qu'elle est retournée en Espagne pour revendiquer ses droits sur les îles Salomon et qu'elle est morte dans sa Galice natale.


AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Bosch Barrett, Manuel. Doña Isabel Barreto: Adelantada de las Islas Salomón. Editorial Juventud, 1943.
  • Maura, Juan Francisco. "Españolas de Ultramar". Valencia: Universidad de Valencia, 2005.

Revistas Voluntarios «La primera mujer Almirante de Marina en España» Consultado el 22 de mayo de 2012

  • Euskalnet «Bustamante - Casa de Quijas y su rama del Perú» Consultado el 22 de mayo de 2012
  • (es) Carlos B Vega, Conquistadoras : mujeres heroicas de la conquista de América, Jefferson, NC, McFarland & Co, , 241 p. (ISBN 978-0-7864-1601-1 et 0-786-41601-7, OCLC 52799815), p. 168
  • Finisterrae «ISABEL BARRETO, PRIMERA ALMIRANTE DE LA MARINA» Consultado el 22 de mayo de 2012
  • González López, Emilio. Siempre de negro: Galicia en la Contrarreforma, el reinado de Felipe II. Editorial Galaxia, 1970, p. 223
  • Diccionario enciclopédico Salvat. Volumen II. Edición impresa.
  • Armada «Instituto de Historia y Cultura Naval. X. Islas Marquesas y de Santa Cruz.» Consultado el 22 de mayo de 2012
  • Je te vois reine des quatre parties du monde (roman) - Alexandra Lapierre - Éditions Flammarion[1],[2]
  • Carlos Nine, Jorge Zenter, L'Amirale des mers du Sud,éd. de la Cerise, Bordeaux,2019, 56 p. (bande dessinée)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Alexandra Lapierre vogue vers le succès avec la conquistadora Isabel Barreto », sur marieclaire.fr, (consulté le 2 octobre 2020).
  2. « L’INTÉGRALE - Isabel Barreto, la Conquistador », sur Europe 1 (consulté le 2 octobre 2020).