Irène du Buisson de Longpré

Irène du Buisson de Longpré
Biographie
Décès
Nationalité
Activité
Enfants
Adélaïde de Souza
Marie-Françoise Julie Constance Filleul (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Marie Irène Catherine du Buisson de Longpré (1720-1767) est la fille de Jacques du Buisson, seigneur de Longpré, et d'Irène Séran de La Tour. Elle est connue dans les mémoires et l'historiographie sous le nom de Madame Filleul.

BiographieModifier

Elle est issue d'une famille appauvrie de la noblesse normande. En 1747[1], elle épouse, dans la chapelle familiale de Longpré sur la paroisse de Falaise, un bourgeois, Charles François Filleul.

Elle devient apparemment une des maîtresses de Louis XV, roi de France. Elle aurait eu de cette escapade une fille nommée Julie Filleul. Dès lors son mari devient secrétaire du roi (il l'est en effet en 1761 lors de la naissance d'Adélaïde). Elle est dame de compagnie de Madame Adélaïde.

Elle est ensuite la maîtresse du fermier général Étienne-Michel Bouret[2], parrain d'Adélaïde et peut-être son père.

Elle est donc mère de deux filles :

  • Marie-Françoise Julie Constance Filleul, dite Julie Filleul (Château de Longpré 1751 - Paris 1822), qui épousera
  1. Abel-François Poisson de Vandières en 1767, marquis de Vandières, de Marigny, de Ménars, etc., directeur des Bâtiments du roi, frère de Madame de Pompadour ;
  2. François de La Cropte, marquis de Bourzac en 1783 dont elle divorcera en 1793.

Mme Filleul aurait poussé dans les bras de Louis XV sa cousine germaine par alliance, la comtesse de Seran[4].

Notes et référencesModifier

  1. Archives départementales du Calvados, registre de la paroisse de la Trinité de Falaise, 21 janvier 1747, mariage Filleul- Dubuisson dans la chapelle de Longpré. Document numérisé.
  2. « Dans le même temps, la fortune, qui se mêloit de mes affaires à mon insçu, me fit rencontrer à Versailles la bonne amie de Bouret, fermier général, qui tenoit le portefeuille des emplois, connoissance non moins utile. Cette femme, qui fut bientôt mon amie, et qui l’a été jusques à son dernier soupir, étoit la spirituelle, l’aimable Mme Filleul.» Extrait des Mémoires de Marmontel
  3. L'acte de baptême célébré dans la paroisse Saint-Eustache est reproduit par Charles Nauroy, dans Le Curieux, 1885-1888, Paris, p. 205-206. Article numérisé.Le parrain est le fermier général Bouret, la marraine la comtesse de Seran.
  4. Cité par Étienne Faisant, « Une œuvre inédite d’Antoine-Mathieu Le Carpentier : le château de la Tour », Bulletin Monumental, 2014, p. 309-319 Article numérisé sur Persée. Adélaïde Bullioud née en 1743, est la fille de Michel de Bullioud, gouverneur des pages du duc d'Orléans et commissaire d’artillerie, et de Françoise-Marguerite Le Brun; elle épouse en 1757 Louis-François Aimé de Séran.

Voir aussiModifier