Intelsat
logo de Intelsat
illustration de Intelsat

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Intelsat Limited, filiale à 100 % de Intelsat Limited (Bermuda)
Action New York Stock Exchange (I)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Luxembourg (Luxembourg) pour le siège officiel, Washington pour le siège opérationnel[1]
Activité Télécommunication
Produits Satellite
Site web www.intelsat.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 2 061 millions USD en 2019
Résultat net 914 millions USD en 2019 (perte)[2]

Intelsat, Ltd. est le second fournisseur de services de télécommunications par satellites[3]. La société est basée à Pembroke, aux Bermudes, et ses bureaux principaux sont à Washington, aux États-Unis.

HistoriqueModifier

Le consortium intergouvernemental International Telecommunications Satellite Consortium (INTELSAT) a été créé le , associant 11 pays. Il a pour but de fournir des services de télécommunications internationales sur une base non discriminative.

Le , le premier satellite Early Bird est placé sur orbite géosynchrone au-dessus de l'océan Atlantique par une fusée Delta D.

En 1973, le consortium change de nom et regroupe 80 pays signataires.

Le , création de New Skies Satellites N.V. auquel Intelsat apporte 5 satellites en orbite, un satellite en construction, des positions orbitales et du capital.

Le , 37 ans après sa création, Intelsat devient une société privée.

En août 2004, la société est vendue aux fonds d'investissement Madison Dearborn Partners, Apax Partners, Permira et Apollo Management.

Le , Intelsat finalise le rachat de son concurrent PanAmSat.

Le , Intelsat annonce son intention de fusionner avec OneWeb[4]. En , Intelsat renonce finalement à cette fusion[5].

Le , Intelsat (lourdement déficitaire) annonce être en grande difficulté financière et place certaines de ses filiales sous protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites[6].

Principaux actionnairesModifier

Au 25 mai 2020[7].

BC Partners Advisors 58,6%
Silver Lake Management 9,87%
Cyrus Capital Partners 7,58%
Discovery Capital Management 5,49%
Appaloosa 4,89%
The Vanguard Group 3,99%
Invesco Asset Management 2,72%
PointState Capital 2,36%
Morgan Stanley 2,32%
Pentwater Capital Management 2,27%

ActivitésModifier

La société possède 53 satellites géostationnaires, plusieurs téléports dont celui de Fuchsstadt en Allemagne.

Historiquement, les satellites d'Intelsat servaient à fournir les connexions internationales des opérateurs téléphoniques nationaux.

Maintenant, la société fournit de nombreux services de télécommunications : diffusion de chaînes de télévision, de radios, de voix sur IP, services VSAT, interconnexion de réseaux IP.

Avec ces satellites, la société permet la diffusion du bouquet satellitaire CanalSat Caraïbes.

ServicesModifier

Rappel historique des missions INTELSAT :

Période expérimentale :

  • Telstar 1 : Premier lancement d'un satellite de télécommunication
  • Intelsat I : 1 satellite dans la série : « Early Bird » : 1965 : 240 circuits voix + 1 circuit TV
  • Intelsat II: 4 satellites dans la série : 1966-1967 : 240 circuits voix + 1 circuit TV

Fin de la période expérimentale, ouverture commerciale du service Intelsat :

  • Intelsat III : 8 satellites dans la série : 1968-1970 : 1 500 circuits voix + 4 circuits TV
  • Intelsat IV : 8 satellites dans la série : 1971-1975 : 4 000 circuits voix + 2 circuits TV
  • Intelsat IV-A: 6 satellites dans la série : 1975-1978 : 6 000 circuits voix + 2 circuits TV
  • Intelsat V : 9 satellites dans la série : 1980-1984 : Inmarsat / 12 000 circuits voix + 2 circuits TV
  • Intelsat V-A : 6 satellites dans la série : 1984 : Inmarsat / 12 000 circuits voix + 2 circuits TV
  • Intelsat VI :1989-1991 : 15 000 circuits voix + 3 circuits TV (simultanés) SS/TDMA.

Notes et référencesModifier

  1. [1]
  2. https://www.zonebourse.com/Intelsat/fondamentaux/
  3. « WORLD TELEPORT ASSOCIATION PUBLISHES TOP OPERATOR RANKINGS FOR 2017 - World Teleport Association », sur www.worldteleport.org (consulté le 24 février 2019)
  4. « Mariage en orbite entre Intelsat et OneWeb », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mars 2017)
  5. Intelsat says it expects $14 billion OneWeb merger deal to fail, Jessica DiNapoli et Aishwarya Venugopal, Reuters,
  6. « Satellites : Intelsat se place en situation de faillite », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  7. Zone Bourse, « Intelsat : Actionnaires », sur www.zonebourse.com (consulté le 25 mai 2020)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier